Tinno absorbe complètement Wiko, dont il détenait déjà 95 %

Créée en 2011 à Marseille par Laurent Dahan, Wiko était déjà passée dans les mains du chinois Tinno depuis plusieurs années puisqu'il détenait 95 % des parts de la société. D'ailleurs, les smartphones Wiko sont issus de chez Tinno, parfois avec un cahier des charges adapté… ce qui se retrouve dans les applications et services préinstallés dans les smartphones Wiko.

En effet, l'application STS envoyant des données techniques à Tinno est emblématique de ces liens forts, une affaire qui a fait du bruit fin novembre. Dans tous les cas, les deux entreprises ne font désormais plus qu'une.

Voici désormais la composition du nouveau comité exécutif de Wiko : James Lin, président (également président de Tinno), Laurent Dahan, senior vice-président, Michel Assadourian et Julien Heang, vice-présidents. Pour Laurent Dahan, fondateur de Wiko, « ce rapprochement s’inscrit dans une logique actionnariale et industrielle ».

On se souviendra que le MWC 2017 était l'occasion pour la marque sino-française de jouer sur le côté « French Touch », notamment via son partenariat avec le youtubeur français PV Nova. Nous attendons maintenant de voir ce qu'il en sera pour l'édition 2018 du salon de Barcelone et, sur place, nous tâcherons d'en savoir davantage sur les conséquences de cette « fusion ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !