YouTube signalera les vidéos (co)financées par des États

Les grandes plateformes continuent leur rachat de conscience après le tombereau de critiques subies depuis fin 2016, sur la diffusion de désinformation en ligne, en partie via leurs publicités.

Comme Facebook et Twitter, YouTube joue la transparence publicitaire. Le premier hébergeur de vidéos au monde signale désormais les contenus financés (au moins en partie) par des États, via un bandeau sous le contenu. Pour le moment, la fonction est mise en place outre-Atlantique, la société précisant qu'elle n'espère pas que la solution soit parfaite. Une manière d'anticiper les inévitables critiques (et couacs) de ce genre d'initiative.

Les critères ne sont pas précisés. Il n'est pas dit si le soutien public à la presse française comptera, par exemple.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !