Bruxelles veut accélérer sur la suppression des contenus illégaux en ligne

Dans un communiqué, l'exécutif européen annonce que cinq commissaires rencontreront des représentants de grandes plateformes. Comme d'habitude, le sujet principal est la lutte contre la propagande terroriste, déjà au centre des relations entre l'institution et ces entreprises.

La Commission distribue d'ailleurs bons et mauvais points dans la suppression de ces contenus, Facebook traitant plus de la moitié des messages signalés dans les 24 heures. Cette future rencontre doit être l'occasion d'un « dialogue franc et ouvert », dont la teneur n'est pas précisée au-delà du besoin d'accélérer le traitement des demandes.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !