Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
L’État et les collectivités présentent leur plan 2018-2020 pour l’administration numériqueCrédits : Filograph/iStock

L’exécutif a dévoilé vendredi 15 décembre son programme de « Développement concerté de l’administration numérique territoriale » (DCANT) pour les deux années à venir. L’objectif : accompagner le développement de services publics numériques au niveau local (dématérialisation des démarches administratives, publication de données en Open Data, développement des smart cities, etc.).

Cette feuille de route (PDF), qui a vocation à être actualisée « chaque semestre », est articulée autour de quatre axes :

  • Construction d’un « socle commun d’applications, de briques numériques, de référentiels et de cadres partagés ». Des clauses contractuelles pourraient être intégrées
  • Encourager une « approche globale de la donnée », dans le prolongement des expérimentations menées depuis cette année en lien avec OpenData France
  • Faciliter le « passage à l’échelle » de l'administration numérique dans les territoires, notamment en créant une sorte de « service client » au profit des acteurs publics locaux
  • Garantir une « gouvernance partagée » entre l’État et les collectivités territoriales
2 commentaires
Avatar de lateo INpactien
Avatar de lateolateo- 18/12/17 à 11:08:39

Je sais bien qu'il est un peu pathétique de réagir la-dessus, mais… les couleurs du PDF… :vomi2:

Avatar de yvan Abonné
Avatar de yvanyvan- 18/12/17 à 13:21:43

Ce n'est pas trop tôt j'aurais tendance à dire. Le coût des développements spécifiques isolés et les éditeurs pour collectivités en quasi monopole (ils le vivent bien financièrement :transpi:) tellement ce sont des marchés de niche c'est quand même pas mal d'argent public fichu en l'air au final.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.