Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Grâce à l'apprentissage automatique, Google et la NASA identifient de nouvelles exoplanètes

Comme prévu, les deux protagonistes tenaient hier une conférence de presse commune. Sans grande surprise, il était question de la découverte de nouvelles exoplanètes : Kepler 80g et Kepler 90i.

Comme son nom l'indique, Kepler 80g est la sixième exoplanète du système Kepler 80. 80a désigne l'étoile, ensuite les astres sont numérotés 80b, 80c, 80d... en fonction de leur orbite. Plus intéressante, Kepler 90i est donc la huitième de la famille, ce qui fait de Kepler 90 « le premier système solaire composé de huit planètes en orbite découvert en dehors du nôtre ».

Jusqu'à présent, les scientifiques utilisaient des logiciels automatisés et des analyses manuelles pour identifier les exoplanètes, grâce à la méthode dite du transit (voir cette actualité). Chris Shallue de Google explique qu'il a développé avec la NASA un modèle d'apprentissage automatique capable de traiter les signaux afin d'arriver à ce résultat.

Pour le moment, 670 étoiles des 200 000 observées par Kepler ont été passées à la moulinette de l'intelligence artificielle, d'autres résultats pourraient donc arriver ultérieurement.

0 commentaire
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.