Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Quatre nouveaux satellites Galileo en place, SpaceX retarde son lancementCrédits : ESA

Comme prévu, l'Agence spatiale européenne a mis en orbite quatre nouveaux satellites pour Galileo. « Il suffit donc d’un seul autre lancement pour que la constellation Galileo soit complète et puisse fournir une couverture mondiale » explique l'ESA.

Le prochain lancement est prévu pour mi-2018 sans plus de détails, avec là encore quatre satellites à bord d'une fusée Ariane 5. Ainsi, Galileo « comportera en tout 24 satellites et deux unités de secours ».

SpaceX devait envoyer hier dans l'espace une fusée Falcon 9 recyclée avec une capsule Dragon également de seconde main pour le compte de la NASA. Le lancement avait été repoussé à aujourd'hui, pour effectuer « des vérifications des systèmes au sol avant le lancement ».

Finalement, le décollage est de nouveau décalé au 15 décembre. SpaceX explique qu'elle va « mener des inspections et des nettoyages complets en raison de la détection de particules dans le système de carburant de 2e étape ».

En cas de nouveau report, la prochaine fenêtre de tir ne sera pas disponible avant fin décembre.

7 commentaires
Avatar de PercevalIO Abonné
Avatar de PercevalIOPercevalIO- 13/12/17 à 12:41:51

Il n'y a pas de quoi être fiers en tant qu'Européens Galileo soit opérationnel fin décembre 2017. Ça fait quinze ans qu'on nous dit ça, résultat le GPS de l'armée Américaine est devenu un standard absolu, aucun appareil ne gère Galileo (c'est plus facile de trouver des appareils GLONASS), alors qu'à l'époque Galileo aurait pu largement s'imposer en Europe... Surtout qu'on avait encore quelques restrictions, et Galileo nous en mettait plein la vue. Aujourd'hui, aucun intérêt de passer dessus, à part être indépendants des USA, on a les mêmes performances de terrain (la précision était un gros argument, quand on travaille sur des chantiers archéologiques par exemple), et je suis même pas sûr que les stations différentielles soient compatibles... Dommage :'(:'(

Avatar de VLB_OB1 INpactien
Avatar de VLB_OB1VLB_OB1- 13/12/17 à 12:53:10

GPS reste un système militaire américain et on a tout intérêt à passer sur un système civil (l'armée américaine peut brouiller ou diminuer la précisison, c'est déjà arrivé durant la guerre du golfe)

mais, globalement, le succès ne dépendra pas de l'utilisateur mais des constructeurs qui intégreront ou pas

l'utilisateur, au final, ne saura pas ce qu'il utilise

dans un monde de voitures connectées ou la précision deviendra très importante, on peut anticiper que les deux GPS et Galiléo fonctionneront en parrallèle

Avatar de Patch INpactien
Avatar de PatchPatch- 13/12/17 à 13:33:06

VLB_OB1 a écrit :

mais, globalement, le succès ne dépendra pas de l'utilisateur mais des constructeurs qui intégreront ou pas

l'utilisateur, au final, ne saura pas ce qu'il utilise

dans un monde de voitures connectées ou la précision deviendra très importante, on peut anticiper que les deux GPS et Galiléo fonctionneront en parrallèle

Ca il n'y a pas de raison, la plupart des puces modernes supportent à la fois GPS et GLONASS. Suffira d'une nouvelle révision pour supporter en prime Galileo et ca sera bon.

Édité par Patch le 13/12/2017 à 13:33
Avatar de OlivierJ Abonné
Avatar de OlivierJOlivierJ- 13/12/17 à 15:48:49

PercevalIO a écrit :

Il n'y a pas de quoi être fiers en tant qu'Européens Galileo soit opérationnel fin décembre 2017. Ça fait quinze ans qu'on nous dit ça, résultat le GPS de l'armée Américaine est devenu un standard absolu, aucun appareil ne gère Galileo [...]
Aujourd'hui, aucun intérêt de passer dessus, à part être indépendants des USA, on a les mêmes performances de terrain (la précision était un gros argument, quand on travaille sur des chantiers archéologiques par exemple)

Les délais ont été importants c'est sûr, cela dit la conception étant bien ultérieure au GPS, la précision pour un appareil standard est bien supérieure. Effectivement, avec des méthodes sophistiquées on arrive à avoir des précisions centimétriques avec le GPS (en fixe), mais pour Galileo on a de base une meilleure précision, donc avec des systèmes annexes on a encore un gain (et déjà les secours auront une précision décimétrique, de mémoire).
Et il y a déjà des mobiles qui gèrent le Galileo depuis plusieurs mois.

Patch a écrit :

Ca il n'y a pas de raison, la plupart des puces modernes supportent à la fois GPS et GLONASS. Suffira d'une nouvelle révision pour supporter en prime Galileo et ca sera bon.

:chinois:

Avatar de redox INpactien
Avatar de redoxredox- 13/12/17 à 16:31:04

Le OnePlus 5 voit GPS, GLONASS, BeiDou et Galileo... (Merci l'appli GPS Data)

Avatar de PercevalIO Abonné
Avatar de PercevalIOPercevalIO- 13/12/17 à 18:07:48

Ben en fait en précision on est un peu mieux sur Galileo (je ne le souviens plus de combien), mais pour avoir plus il faut payer et je crois que les armées européennes sont no limit elles ;-)

Avatar de SebGF Abonné
Avatar de SebGFSebGF- 14/12/17 à 06:21:23

VLB_OB1 a écrit :

GPS reste un système militaire américain et on a tout intérêt à passer sur un système civil (l'armée américaine peut brouiller ou diminuer la précisison, c'est déjà arrivé durant la guerre du golfe)

Et avec le psychotique inconscient qui leur sert de président en ce moment, ils seraient bien capables de bloquer tout pour le plaisir. Quand on voit en à peine un an ce qu'il a fait, il lui en reste 3 pour nous foutre une guerre mondiale dans la gueule. :craint:

M'enfin, j'ai jamais compris les critiques et articles à charge (ici même) à l'égard de Galileo... Oui ça a du retard, oui ça coûte cher, oui y'a eu des fails, mais bordel, on parle d'un système de géolocalisation mondiale avec des mises en orbite de satellites et tout le tintouin... Pas d'installer un PC chez mamie. Il faut apprendre à relativiser et mettre une échelle à ce qu'on commente.
Si on écoutait ces critiques on en serait encore à se geler les miches dans les grottes parce que la première tentative de faire du feu a échoué....

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.