Jean-Jacques Urvoas aurait violé le secret judiciaire… via la messagerie chiffrée Telegram

C'est ironique, jugeront certains. Mais l'ancien député et ministre de la Justice, qui avait déposé un amendement en 2015 pour contraindre à la remise de clés de chiffrement sans délai, aurait eu lui-même recours à l'application de messagerie chiffrée d'origine russe, Telegram.

Selon le Canard Enchaîné, son activité n'y aurait pas été que triviale puisqu'il aurait transmis à Thierry Solère « une synthèse qui détaille les investigations en cours » le concernant rapporte l'Obs.

D'autres « s'amuseront » sans doute de la découverte de cet échange à l'occasion d'une perquisition menée le 26 juin dernier au domicile de Thierry Solère. Ce dernier avait gardé le document dans son téléphone, avec une mention « Amitiés Jean-Jacques Urvoas ».

« Une procédure pour violation du secret professionnel pourrait bientôt être ouverte devant la Cour de justice de la République » précisent nos confrères.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !