Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
TF1 sur le point d'acheter Au féminin à Axel Springer

Le groupe TF1 vient d'annoncer dans un communiqué être entré en discussions exclusives avec Axel Springer « en vue d’un possible rachat des 78,43 % détenus par ce dernier dans aufeminin S.A. ».

Une opération d'envergure pour le français, qui rachèterait au géant allemand l'une de ses pépites locales. Coté en bourse, Aufeminin S.A. a vu son cours grimper de près de 18 % hier, passant de 26,56 euros à 31,35 euros à son retrait, soit une valorisation de près de 300 millions d'euros.

TF1 avait déjà acheté Minutebuzz l'année dernière, le groupe n'étant pas spécialement démuni dans le contenu web. Il dispose en effet de Neweb, qui possède Les Numériques, Gamekult, ZDnet, Cnet et Focus Numérique, mais également Beauté-test qui pourrait avoir quelques synergies à faire valoir avec Au féminin.

« Le groupe aufeminin propose une offre éditoriale et communautaire sur les thématiques comme la mode, la beauté, le style de vie, la cuisine, la santé » précise le communiqué. Il dispose en effet de quelques marques comme My little Paris ou Marmiton, avec près de 20 millions de visiteurs uniques, dont plus de la moitié sur le mobile.

De quoi permettre à TF1 de lutter à armes égales contre des groupes nouvellement constitués tels que Webedia ou Figaro CCM Benchmark. Cette acquisition doit maintenant être confirmée, puis « soumise à l’examen des autorités compétentes et à la consultation des instances représentatives du personnel d’aufeminin S.A. et de TF1 S.A. » pour être définitivement actée.

0 commentaire
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.