Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Instagram tente de déporter sa messagerie avec Direct

Facebook teste dans quelques pays (pas encore en France) une nouvelle petite application sur Android et iOS. Nommée Direct, elle déporte la partie messagerie d'Instagram et prend le même chemin que Messenger avec Facebook.

La liste des contacts sera celle d'Instagram, et les échanges seront les mêmes que dans l'application actuelle : texte, photos temporaires, filtres, autocollants, outils de modification, Boomerang et ainsi de suite. A l'instar de Snapchat, elle s'ouvre directement sur l'interface de l'appareil photo. Son installation fait disparaître la boîte de réception sur Instagram.

Les développeurs semblent avoir en tout cas travaillé la bascule entre les deux applications. Depuis Instagram, un glissement vers la droite révèle le logo de Direct. Si l'utilisateur poursuit son geste, l'application sera automatiquement lancée. Même chose depuis Direct pour lancer Instagram.

Cela dit, si le but est de passer facilement de l'une à l'autre, garder une messagerie intégrée peut être tout aussi pratique. En outre, beaucoup peuvent apprécier le flux photo de leurs amis sans pour autant déclencher des conversations à leur sujet. Sachant que Direct vient s'ajouter à une longue liste de messageries instantanées, notamment Messenger et WhatsApp que Facebook propose déjà.

Comme confirmé à The Verge toutefois, Direct est pour le moment un test. Il est probable que l'application vise essentiellement un public jeune, histoire de grignoter encore quelques parts de marché à Snapchat.

0 commentaire
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.