Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Zotac passe à Kaby Lake Refresh avec ses ZBox MI640 et MI660 Nano

Alors que le CES de Las Vegas ouvrira ses portes dans un peu plus d'un mois, Zotac vient de dévoiler deux nouvelles machines au sein de sa gamme Nano, d'un format de 127,8 x 126,4 x 50,8 mm.

Ces ZBox MI640 et MI660 exploitent les puces mobiles d'Intel de la famille Kaby Lake Refresh. Pour rappel, elles disposent de quatre cœurs, malgré un TDP de 15 watts : les Core i5-8250U et Core i7-8550U. Le système de refroidissement est assuré par une ventilation active.

Ces deux machines se ressemblent en tous points (voir le comparatif) excepté leur processeur. Il est donc question de barebones avec deux ports USB 3.1 Type-C et un USB 3.0 Type-A en façade, qui accompagnent deux jack pour casque et micro, un lecteur de cartes SD/SDHC/SDXC, le bouton Power et un trio de diodes (Power, S-ATA, Wi-Fi).

À l'arrière on retrouve quatre ports USB 3.0 Type-A, deux ports réseau Gigabit, un duo de sorties vidéo DP 1.2/HDMI 2.0 et de quoi connecter une antenne Wi-Fi ainsi que l'alimentation (19 V/ 65W). À l'intérieur, deux emplacements SODIMM sont prévus pour de la DDR4-2400 au maximum (jusqu'à 32 Go), avec un emplacement pour un HDD/SSD 2,5 pouces. Du Wi-Fi 802.11ac et du Bluetooth 4.2 sont également de la partie.

Comme toujours, un kit VESA est présent dans le bundle. Des versions « Plus » seront proposées sous la forme de machine entièrement équipées. Les tarifs ou la date de disponibilité sur le marché français n'ont pas été précisés.

0 commentaire
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.