Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Uber : 2,7 millions d'Anglais touchés par la fuite, le G29 confirme son enquête

L'Information Commissioner’s Office, équivalent anglais de la CNIL, a confirmé que 2,7 millions de citoyens du Royaume-Uni étaient concernés par l'immense fuite de données chez Uber.

James Dipple-Johnstone, à la tête de l'ICO, réclame à Uber des informations complémentaires sur la brèche. Même si l'entreprise a indiqué que les noms, adresses email et numéros de téléphones portables avaient été récupérés, il veut davantage : « Nous attendons toujours les rapports techniques qui devraient nous donner pleine confirmation des chiffres et du type de données personnelles compromises ».

De son côté, le G29 (qui réunit les CNIL européennes) a confirmé hier son enquête coordonnée sur la fuite, via la mise en place d'un groupe de travail dédié.

Pour rappel, plusieurs CNIL ont annoncé débuter une enquête suite à la confirmation de la fuite par Uber. L'entreprise fait face à de sérieux problème pour n'avoir révélé l'incident que plus d'un an après les faits. Dans les seuls Pays-Bas, où sont situés les quartiers généraux d'Uber pour l'Europe, l'entreprise aurait dû avertir l'autorité dans les 72 heures. Elle y risque 820 000 euros d'amende.

0 commentaire
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.