Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Google veut faciliter les dons aux ONG américaines

Le géant de Mountain View vient d'ajouter un bouton « Faire un don » dans ses résultats de recherche lorsqu'ils concernent certaines ONG américaines. Une option qui tombe à pic pour les fêtes de fin d'année, où la générosité de chacun est souvent mise à contribution.

Google précise dans une FAQ qu'il est possible d'envoyer des dons depuis partout dans le monde, mais qu'ils ne sont pas déductibles d'impôts dans une longue liste de pays dont la France fait partie. Le géant américain affirme par ailleurs ne ponctionner aucune commission sur ces dons. Il conserve cependant un historique des dons que vous effectuez au travers d'un compte spécifique, qui peut être détruit à cette adresse.

Pour l'heure, la liste des ONG concernées est relativement réduite, mais Google espère l'étendre rapidement, potentiellement au-delà des frontières américaines.

2 commentaires
Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 29/11/17 à 11:19:04

Donc :

  • ce n'est pas déductible (contrairement à un don direct)

  • ça laisse des traces chez Google

  • il faut manuellement demander leur effacement, ce que personne ne fera

    L'intérêt du bouzin ? (à part pour Google, évidemment)

    Ah oui, c'est facile à faire et la page est jolie :fumer:

Avatar de Ruzgfpegk Abonné
Avatar de RuzgfpegkRuzgfpegk- 29/11/17 à 13:35:22

Mais est-ce que cela permettra à Google de déduire ces dons de leurs impôts à eux ?
C'est probablement la raison principale derrière les élans caritatifs des entreprises.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.