Wiko de nouveau dans la tourmente, trois failles de sécurités identifiées dans Freddy

Le compte Twitter Elliot Alderson vient une nouvelle fois de frapper sur Wiko. Après ses révélations sur des échanges de données avec la société Tinno (dont Wiko est une filiale, voire cette actualité avec la réponse de Wiko), il s'intéresse plus particulièrement au smartphone d'entrée de gamme Freddy.

« En raison de la négligence de Wiko et de Tinno, je vais vous montrer comment vos données peuvent être volées, même si votre téléphone est protégé par un écran de verrouillage » explique-t-il en guise d'introduction. Selon le chercheur, trois failles de sécurité permettent en effet de récupérer les données à condition d'avoir un accès physique au smartphone, même si celui-ci est protégé par un code PIN avec les options développeurs désactivées. Tous les détails sont disponibles dans cette série de tweets.

« Soyons clairs, ces failles ont été créées et laissées par Tinno. Cela montre que Tinno ne se soucie pas de la sécurité » affirme le chercheur sur son compte Twitter. Nous avons bien évidemment contacté Wiko afin d'avoir un retour de sa part sur cette affaire.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !