OnePlus encore accusé par le même chercheur, qui se trompe

Le compte Elliot Alderson semble avoir une dent contre OnePlus. Ayant déjà signalé plusieurs émissions de données jugées anormales, il récidive, mais semble cette fois manquer sa cible.

Des rapports seraient émis toutes les six heures par l'application OPBugReportLite, vers des serveurs situés à Singapour. Informations sur l'état de la batterie, kernel panics, données techniques et autres rapports de plantages sont présents. Dans la pratique, le téléphone n'émet rien si l'utilisateur a décoché la case liée au programme d'amélioration de l'expérience utilisateur.

Un point dont le chercheur a convenu sur Reddit, ou la découverte avait déclenché nombre de critiques. Il a également avoué y être allé un peu fort sur Twitter, puisqu'il accusait OnePlus d'émettre des données sans la permission de l'utilisateur. Il se dit d'ailleurs ouvert aux suggestions pour un meilleur canal de communication.

De fait, OnePlus n'a a priori rien à se reprocher sur ces dernières accusations. Le constructeur, embourbé à plusieurs reprises dans des problèmes de ce type, a fait plusieurs promesses qui semblent, pour l'instant, tenues.

Notez toutefois, comme le fait remarquer le chercheur, que les données techniques rassemblées par OnePlus sont stockées en clair sur la carte SD.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !