Vivendi joue l’apaisement avec Ubisoft

Lors de la présentation de ses résultats trimestriels, sur lesquels nous reviendrons dans la journée, Vivendi a envoyé des signaux très clairs d’apaisement envers Ubisoft. Un ton qui tranche nettement avec les menaces régulièrement proférées depuis maintenant deux ans.

Si Vivendi assure vouloir poursuivre son développement dans le domaine du jeu vidéo, cela ne se fera pas en forçant la main à l’éditeur français. Le géant des médias indique ainsi ne pas envisager d’OPA sur l’éditeur, ni d’en acquérir le contrôle dans les six prochains mois, et s’arrangera donc pour ne pas franchir le seuil des 30 % de droits de vote.

En sachant que ses droits de vote seront doublés d’ici le 23 novembre et que Vivendi en possède déjà près de 25 %, cela passera très certainement par une vente de titres. Plus surprenant le groupe assure avoir « pris acte de l’opposition manifestée par la direction générale d’Ubisoft » et décidé de ne plus solliciter de représentation au conseil d’administration.

Depuis le début de son raid, Vivendi a enregistré plus d’un milliard d’euros de plus-value sur Ubisoft.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !