Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Centriq 2400 : Qualcomm commercialise « le premier processeur serveur en 10 nm au monde »

Le fabricant propose déjà des SoC gravés en 10 nm (le Snapdragon 835 par exemple), comme MediaTek avec Helio X30, mais se focalise de plus en plus vers le monde des serveurs, notamment avec sa dernière annonce.

La gamme de processeurs Centriq 2400 exploite la technologie FinFET 10 nm de Samsung et intègre 18 milliards de transistors sur 398 mm². Suivant les versions, on y trouvera un maximum de 48 cœurs (64 bits) fonctionnant jusqu’à 2,6 GHz. Ils sont reliés entre eux par un bus bidirectionnel circulaire avec une bande passante globale de 250 Go/s.

512 Mo de cache L2 sont partagés par paire de cœurs, accompagnés de 60 Mo de cache L3 pour l’ensemble du processeur. Le CPU gère jusqu’à 768 Go de DDR4 sur 6 canaux et 32 lignes PCIe 3.0. Il est compatible avec la TrustZone d’ARM et consomme moins de 120 watts selon Qualcomm.

Le Centriq 2400 avec 48 cœurs est annoncé à 1 995 dollars. Selon des tests internes de Qualcomm, ce processeur aurait un rapport performances/dollar quatre fois supérieur au Xeon Platinum 8180 d'Intel. Du côté des performances/watt, il est question d’une augmentation pouvant atteindre 45 %.

De plus amples informations sont disponibles sur ce billet de blog. Pour rappel, Intel devrait lancer ses premières puces en 10 nm cette année, mais la production de masse ne devrait pas arriver avant la seconde moitié de 2018.

Les solutions ARM sont davantage utilisées dans le domaine de l'hébergement pour leur grande densité que pour leurs performances. Cette nouvelle génération fera peut-être la différence.

0 commentaire
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.