Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Chia, une énième alternative à Bitcoin, pour sauver la planète

L’un des gros problèmes de Bitcoin, tient au fait que chaque transaction réclame une quantité importante d’énergie (environ 250 kWh) pour être validée. De quoi alimenter un foyer américain pendant une semaine.

Pour éviter un tel gaspillage, plusieurs crypto-monnaies alternatives délaissent le principe de la preuve de travail, coûteux en énergie, au profit d’autres solutions comme la preuve d’enjeu où la preuve de possession, ne nécessitant pas de puissance de calcul particulière.

Bram Cohen, le créateur de la crypto-monnaie Chia, veut quant à lui se reposer sur celui de la preuve d’espace. Le principe est simple : lorsqu’un bloc est forgé sur la blockchain, il est propagé au nœuds du réseau. Quand un « fermier » trouve un de ces blocs, il le publie au reste du réseau.

Les autres fournissent quant à eux la meilleure preuve d’espace, c’est-à-dire du stockage qu’ils peuvent mettre à disposition du réseau. Les trois meilleures sont rapidement diffusées au réseau, et un des « time servers » qu’il contient confirme l’heure à laquelle la preuve a été fournie et valide ainsi le nouveau bloc.

L’idée est que tout le monde dispose d’espace de stockage libre qui pourrait servir à la validation de ces transactions sans causer de surcoût de consommation. À moins que soudainement, dans le but d’avoir la plus grosse preuve à fournir, tout le monde se mette à acheter des disques durs de 10 To et à en brancher 40 sur une carte mère bardée de contrôleurs SATA.

Certains pourraient alors entasser de telles machines dans de grands hangars, pour que dans quelques années, tout le monde se plaigne de la consommation des disques durs.

4 commentaires
Avatar de Glandos Abonné
Avatar de GlandosGlandos- 09/11/17 à 10:50:02

Le lien vers Chia renvoie vers la version AMP (:eeek2:) Il vaut mieux aller surhttps://techcrunch.com/2017/11/08/chia-network-cryptocurrency/

Avatar de Dude76 Abonné
Avatar de Dude76Dude76- 09/11/17 à 12:46:34

Je n'arrivais déjà pas à voir la pertinence et l'éventuel intérêt de ces cryptomonnaies, et plus elles se dupliquent, moins j'en vois.
Quelle valeur ou crédit leur porter quand il semble aussi facile d'en créer, de les forker, et que "le minage" ne se repose que sur du calcul ?

édit : Le truc intéressant, c'est la blockchain et les possibilités d'usages qu'elle offre, mais tout le reste heu...

Édité par Dude76 le 09/11/2017 à 12:47
Avatar de hellmut Abonné
Avatar de hellmuthellmut- 09/11/17 à 14:20:45

sans vouloir troller, il aurait pu trouver un autre nom quoi.
c'est du niveau de l'Audi eTron tout ça.

plus sérieusement, il est clair que ce problème de quantité d'énergie n'est pas à négliger. 250KWh pour valider une transaction c'est n'importe quoi.

Avatar de linkin623 INpactien
Avatar de linkin623linkin623- 09/11/17 à 17:24:12

C'est pas une transaction, mais un bloc. Qui en contient un certain nombre. Ce qui n'enlève rien que le coût énergétique augmente trop vite.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.