Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Des taxis autonomes chez le français Navya, Waymo attaque ses tests sans chauffeur

La start-up française Navya vient d’annoncer « le premier cab robotisé de série du marché » pour des trajets (partagés) à la demande. Il s’agit d’un véhicule entièrement autonome, sans poste de pilotage, volant ou pédale. Les utilisateurs gèrent leurs trajets via une application mobile.

Dans le même temps, Waymo (une filiale de Google) passe la seconde. La société explique que désormais ses voitures autonomes circulent dans la région de Phoenix sans conducteur derrière le volant, vidéo de démonstration à l’appui.

Comme Navya, Waymo compte proposer un service de transport autonome et des trajets au cours des prochains mois. Les participants au programme early rider seront les premiers à en profiter.

Les choses bougent rapidement donc du côté des véhicules autonomes, alors qu’en France le secrétaire d’État au numérique Mounir Mahjoubi et la ministre des Transports Élisabeth Borne en sont encore à « nommer une personne en charge de mener une réflexion au cours des prochains mois ».

2 commentaires
Avatar de Govrold Abonné
Avatar de GovroldGovrold- 08/11/17 à 12:51:27

J’espère que nous n’aurons Pas en France, une législation restrictive dont le seul but serait de protéger les acteurs en place du transport tradionnel. Ce serait le meilleur moyen de manquer la transformation majeure qui s’annonce.

Avatar de hellmut Abonné
Avatar de hellmuthellmut- 08/11/17 à 13:45:04

ça serait étonnant, c'est pas du tout le style de la maison... :transpi:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.