BlackBerry tentera de percer son propre chiffrement si un tribunal l’exige

Une approche très différente de sociétés concurrentes, notamment Apple et Microsoft, mais pas si étonnante. En avril 2016, l’entreprise se justifiait déjà de l’aide apportée à la gendarmerie canadienne, ajoutant que tous devraient faire de même.

Dans une interview donnée à Forbes, le PDG John Chen explique que le chiffrement est devenu difficile à contourner, même pour l’entreprise. Mais si les forces de l’ordre exigent des données et disposent d’un mandat, elle essaiera. Tout en précisant que le résultat n’est pas garanti.

Une position délicate pour BlackBerry qui fait de la sécurité son argument de vente n°1 depuis son intense remaniement. Le PDG semble vouloir gagner sur les deux tableaux, en montrant sa bonne volonté d’un côté, tout en ménageant les clients attentifs de l’autre en évoquant un possible échec. Il a ajouté qu’aucun rapport de transparence n’était prévu pour l’instant.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !