Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Thomson mise sur le « PC dans le cloud » avec son Neo Cloudbook

Alors que des services comme Shadow mettent en avant le streaming dans le domaine du jeu vidéo, cette solution gagne du terrain en entreprise et aiguise les appétits.

C'est notamment le cas de Thomson (Group SFIT), qui s'est lancé récemment dans le secteur des PC à prix mini vendus comme « Made in France » (mais qui sont bien entendu basés sur des composants qui n'ont rien de français).

La société vient ainsi d'annoncer son Neo CloudBook « le premier notebook au monde 100 % Cloud », vidéo à l'appui. Si certains peuvent se moquer de la communication un peu ratée et des arguments franchement mal travaillés, l'offre mérite que l'on s'y attarde.

En effet, la marque nous a confirmé ces derniers jours qu'elle proposait pour 459 euros un modèle Neo 14 avec un an d'abonnement à un service permettant d'utiliser un PC « dans le cloud ». Cette machine virtuelle est composée de deux cœurs Xeon, de 8 Go de mémoire et de 480 Go de stockage, le tout sous Windows 10.

Une solution bien plus efficace que le processeur Intel Atom Z3735F intégré au portable « local » , accompagné de 2 Go de mémoire et 32 Go d'eMMC.

La société nous a confirmé que les données étaient stockées dans les datacenters d'Ikoula à Reims, que la liaison passait par un VPN et qu'elle travaillait avec Bimbox pour la mise en place de son service de « PC dans le cloud ».

On a par contre du mal à comprendre le tarif affiché puisqu'un Neo14 de Thomson est proposé pour 150 euros environ, l'année supplémentaire du service en ligne nous étant annoncée à 199 euros. D'où vient le surcoût de 100 euros ? La société nous a expliqué que cela venait du tarif public de la machine (199 euros) et du coût des licences Windows.

Nous aurons l'occasion de revenir plus en détails sur cette offre d'ici peu.

13 commentaires
Avatar de Iste INpactien
Avatar de IsteIste- 24/10/17 à 09:46:09

omg la video... une vrai insulte... Dommage car la solution semble sympa.

Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 24/10/17 à 09:59:09

"le tout sous Windows 10."

Faut m'expliquer où est le 100% cloud là...
A ranger dans la catégorie échec commercial avec les Chrome-OS et autres "Cloud-Powered".

Avatar de SunneX INpactien
Avatar de SunneXSunneX- 24/10/17 à 10:08:36

Le must c'est de passer à une connexion type ADSL à une connexion type fibre :mad2:

Avatar de anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d INpactien

Thomson, Alcatel, Palm, Polaroid, etc : que de marques surgies du passé ! (au moins Technicolor, ex-Thomson, a réussi sa conversion et a eu le génie de laisser  tomber le nom Thomson)
Wiko et d'autres me diront que le vintage+le made in Francela french touch(ou FrenchTech) sont tendance:francais:

Avatar de v1nce INpactien
Avatar de v1ncev1nce- 24/10/17 à 10:25:34

Ricard a écrit :

A ranger dans la catégorie échec commercial avec les Chrome-OS 

 Market doesn't agree

Avatar de anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d INpactien

il a changé X.Niel !!

... Ah non, c'est pas le vrai, c'est son sosie non-officiel.

Édité par joma74fr le 24/10/2017 à 10:27
Avatar de Tarvos Abonné
Avatar de TarvosTarvos- 24/10/17 à 11:37:28

TO7, le retour.
 

Avatar de loser Abonné
Avatar de loserloser- 24/10/17 à 11:41:40

« le premier notebook au monde 100 % Cloud »

Mais bien sûr, les Chromebook n'ont jamais existé :mdr:

Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 24/10/17 à 12:29:04

Ricard a écrit :

"le tout sous Windows 10." Faut m'expliquer où est le 100% cloud là...

loser a écrit :

Mais bien sûr, les Chromebook n'ont jamais existé :mdr:

...

C'est la qu'on voit que Google et son ChromeOS a vraiment fait du mal au terme "cloud computing" en le réduisant au "Browser-based computing".

Édité par 127.0.0.1 le 24/10/2017 à 12:29
Avatar de carbier INpactien
Avatar de carbiercarbier- 24/10/17 à 13:07:19

Ricard a écrit :

"le tout sous Windows 10."

Faut m'expliquer où est le 100% cloud là...
A ranger dans la catégorie échec commercial avec les Chrome-OS et autres "Cloud-Powered".

Oula, tu confonds un système basé sur un OS n'utilisant que des logiciels/apps en ligne avec un ordinateur complet en ligne. :non:

127.0.0.1 a écrit :

...

C'est la qu'on voit que Google et son ChromeOS a vraiment fait du mal au terme "cloud computing" en le réduisant au "Browser-based computing".

+1

Édité par carbier le 24/10/2017 à 13:07
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2