Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Twitter et YouTube renforcent la lutte contre la propagande et la haine

Dans un billet de blog, la direction de YouTube détaille (une nouvelle fois) ses actions pour détecter et supprimer plus rapidement les contenus jugés indésirables.

Sont évoqués le machine learning introduit en juin, l’apport de dizaines d’organisations externes chargées de signaler des vidéos et les actions contre les vidéos controversées ou suprémacistes (avertissements, démonétisation, etc). La société soutient aussi des programmes promouvant la tolérance, comme YouTube Creators for Change.

Au fond, rien de bien nouveau, surtout quand Facebook applique peu ou prou la même méthode depuis plusieurs mois, toujours pour des résultats très mitigés.

En parallèle, Wired révèle de futures mesures de Twitter contre les propos haineux, pour lesquels le service est (malheureusement) de plus en plus connu. Il compte appliquer de nouvelles règles dans les prochaines semaines, en étendant les capacités de signalement d’avances non sollicitées ou la définition de photos de « nudité non consentie »

Les symboles de haine (indéfinis) seront cachés par défaut, quand les groupes et les tweets encourageant la violence doivent être contrôlés de plus près, d’une manière encore indéterminée. Il ne semble pas encore question de suppressions massives automatisées, même si Twitter affirme que cela mènera bien à la disparition de plus de contenus.

0 commentaire
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.