Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Facebook se paie l'application de sondage positif tbh deux mois après son lancement

Vous n'avez jamais entendu parler de tbh ? Votre ado peut-être (mais sans jamais l'avoir utilisé). Cette application, disponible uniquement sur iOS, annonce en effet des chiffres record : 5 millions de téléchargements et 2,5 millions d'utilisateurs actifs rien que sur les dernières semaines. Elle a en effet été lancée le 3 août dernier, en Géorgie.

Son principe ? Permettre à des utilisateurs de donner leur avis sur un tiers de manière anonyme, mais avec quelques spécificités. Car ce « feedback » est forcément positif, il s'agit de choisir dans une liste de personnes pour leur attribuer une qualité. L'équipe indique avoir cherché à créer un réseau social « pour que les gens se sentent mieux, pas pire ».

Mais ce service n'est surtout proposé de manière progressive que dans certains États américains, avec la possibilité pour les utilisateurs de se regrouper par établissement scolaire. Tous les détails sont expliqués par ici.

La société vient de se faire racheter par Facebook, « comme ça, Snap ne pourra pas le faire » ironisent nos confrères de Techcrunch. Les sociétés annoncent partager les mêmes valeurs et vont bien entendu s'aider mutuellement à proposer de meilleurs produits et à rendre le monde toujours plus beau. Vous connaissez la chanson.

Il faudra maintenant voir si le service continue d'exister en tant que tel ou si Facebook le digère d'une manière ou d'une autre à travers ses différents services.

0 commentaire
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.