Moscou se met à la reconnaissance faciale

Avec plus de 160 000 caméras, les agents de la ville auraient beaucoup de difficultés à traiter les images. Selon TechCrunch, Moscou s'appuie sur une solution de la société russe NTechLab. Contre la peur d'une surveillance de masse, la collectivité affirme que seules 2 à 4 000 caméras peuvent bénéficier de la reconnaissance au même moment.

Le système doit, entre autres, prévenir directement la police si elle reconnaît un suspect indiqué. De même, il peut remonter le chemin d'un criminel juste avant un braquage, par exemple, la limite de conservation de cinq jours d'images étant temporairement coupée.

Les données ne sont pas censées sortir de l'outil, chaque accès étant enregistré, tient aussi à rassurer la capitale... en qui les habitants devront de toute manière avoir confiance.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !