LeBriefdu 20 mars 2023
Escroqueries en ligne : Thésée a reçu 68 000 plaintes et 16 500 signalements en un anCrédits : sturti/iStock

La plateforme Thésée, dédiée aux escroqueries sur Internet, a été lancée l’an passé par la police. Elle a reçu 68 000 plaintes et 16 500 signalements en un an, rapporte 20 minutes, « si bien que le nombre d’enquêteurs de l’OCLCTIC dédiés est passé de 15 à 32 en quelques mois » : 

« Dans plus de la moitié des cas, les arnaques s’appuient sur de faux sites de vente ou de faux vendeurs. Et selon les saisons, elles portent sur l’aménagement intérieur, l’électroménager, les salons de jardins ou les barbecues. Les locations saisonnières représentent également 10 % des signalements. »

L'un de ses principaux avantages seraient de permettre à la police de regrouper des plaintes et signalements qui, du fait des faibles montants de leurs préjudices respectifs, ne pouvaient pas forcément être traités jusqu'alors.

« Avant, il n’y avait quasiment jamais d’enquêtes sur ces petites arnaques, tout simplement parce que c’était impossible », explique la commissaire-divisionnaire Cécile Augeraud, qui dirige l’office de police judiciaire chargé de la lutte contre la cybercriminalité (OCLCTIC).

Thésée permet en effet de répertorier les victimes, « car rares sont celles à se déplacer pour porter plainte pour quelques dizaines, voire centaines d’euros perdus », de recouper les modus operandi et de mesurer l'ampleur des préjudices subis : 

« On ne peut pas mobiliser des enquêteurs pour une arnaque isolée avec un faible préjudice, explique le commissaire-divisionnaire. En revanche, si on recoupe les différentes escroqueries, on mesure mieux l’ampleur du phénomène et on peut travailler beaucoup plus efficacement dessus. »

Thésée aurait aussi permis d'avancer sur certaines escroqueries sentimentales, pour des préjudices autrement importants : 23 dossiers seraient en cours d'instruction, pour un préjudice moyen de 150 000 euros, l'une des victimes ayant même été dépouillée de 711 000 euros.

«I’m back » : Donald Trump de retour sur Facebook et YouTube

L’ex-président des États-Unis a publié le même message sur les deux réseaux sociaux, deux ans après avoir été banni.

L’annonce de son retour avait été faite par Meta il y a quelques semaines, tandis que YouTube l’indiquait en fin de semaine dernière : « À partir d'aujourd'hui, la chaîne Donald J. Trump n'est plus restreinte et peut mettre en ligne de nouveaux contenus ».

La plateforme marche sur des œufs. Elle affirme avoir pris en compte « le risque de violence » tout en permettant aux « électeurs d'entendre de manière égale les principaux candidats nationaux à l'approche d'une élection ».

Il n’a par contre toujours rien publié sur Twitter, alors qu’Elon Musk a indiqué en novembre que son compte avait été rétabli. 

Podium des brevets 2022 : Safran, Stellantis et le CEA

Selon l’INPI, Safran, Stellantis et le CEA étaient les trois plus gros déposants de brevets de l'année 2022. Si Safran et Stellantis étaient déjà sur les deux premières places en 2021, les deux entreprises passent sous la barre symbolique des 1 000 brevets déposés dans l'année, avec 931 pour Safran et 924 pour Stellantis. Valeo a déposé près de 200 brevets de moins que l'année d'avant, ce qui permet au CEA d'être le troisième déposant en 2022, avec 672 brevets.

Ce palmarès correspond aux publications liées aux demandes déposées entre les 1er juillet 2020 et 30 juin 2021, en plein cœur de la crise du Covid-19. Le directeur général de l’INPI, Pascal Faure, pointe un autre fait marquant : « la position confortée de la recherche publique. Le nombre d’organismes publics et leurs rangs se consolident au fil des années ».

15 établissements de recherche, d’enseignement supérieur et établissements de l’État (RESE) sont présents dans le top 50 (contre 12 l’an dernier), dont 12 organismes de recherche.

Rachat d’Activision Blizzard par Microsoft : la Commission repousse sa décision au 22 mai

Sans donner d’explication, la date est passée du 25 avril au 22 mai. Cette opération à 69 milliards d’euros a été annoncée en janvier 2022

De son côté, Microsoft continue son opération séduction : « Nous avons tenu notre promesse de proposer Call of Duty à des joueurs d’autres machines, avec des accords sur la console Nintendo et les services de streaming de Nvidia, Boosteroid et Ubitus », explique un porte-parole à Reuters

Le FBI arrête le responsable du principal forum de revente de données voléesCrédits : jaminwell/iStock

Le FBI a identifié et arrêté Pompompurin, le responsable de BreachForums, forum de partage et de vente de violations de données, rapporte Bloomberg.

Né en 2002, Conor Brian Fitzpatrick, libéré moyennant une caution de 300 000 dollars, signée par ses parents, vivait chez ces derniers à Peekskill, dans l’État de New York.  

BreachForums avait pris la suite de RaidForums, qui avait été saisi par les autorités états-uniennes suite à l'arrestation en janvier 2022 de son fondateur, un Portugais de 21 ans, au Royaume-Uni.

Brian Krebs rappelle que Pompompurin s'était vanté, en novembre 2021, d'avoir piraté une messagerie du FBI. Mais également que BreachForums avait vendu en décembre 2022 les coordonnées de 80 000 membres d'InfraGard, un programme du FBI conçu pour partager des informations sur les cybermenaces avec des experts du secteur privé. 

Le moteur de recherche spécialisé Intelligence X explique de son côté qu'il avait transféré l'adresse IP de Pompompurin au FBI après qu'il s’était vanté, en janvier dernier, de s'y être créé un compte.

Wine 8.4 apporte le support initial de Wayland

La nouvelle mouture de l’environnement Wine, dédié à l’exécution des programmes Windows en environnement Linux, apporte une première étape dans la prise en charge de Wayland.

Le serveur graphique, qui prend peu à peu le relai de X.org au sein des distributions, bénéficie ainsi d’un début de support dans Wine 8.4. Il ne s’agit pour l’instant qu’une partie du socle technique, Wine n’étant, en l’état, pas encore capable de fonctionner avec Wayland.

Bien qu’il s’agisse d’une évolution importante, elle n’est pas exploitable, la version 8.4 restant relativement mineure. Elle n’apporte en effet que diverses corrections, ainsi qu’un nettoyage du code pour la gestion des IME (Input method editor).

Si Wine est installé depuis des dépôts, la mise à jour est peut-être déjà disponible, selon la distribution utilisée. Sinon, les binaires sont proposés dans leur dernière version sur le site officiel.

Affaire Hachette contre Internet archive devant le tribunal

Ce lundi, à partir de 18h (heure française), auront lieu les plaidoiries dans l'affaire qui oppose les quatre multinationales de l'édition Hachette, HarperCollins, Wiley, et Penguin Random House contre Internet Archive à propos de son programme de numérisation et de prêt de livres. Publishers Weekly explique que ces éditeurs considèrent que ce programme, nommé « prêt numérique contrôlé », « n'est rien d'autre qu'une vaste opération de piratage « se faisant passer pour une bibliothèque à but non lucratif » ».

La plainte a été déposée en janvier 2020 et est disponible en ligne sur le site de l'Electronic Frontier Foundation. Les auditions auront lieu par téléphone et peuvent être suivies publiquement. Internet Archive explique qu'elle tiendra un live blog pour en faire un compte rendu.

Dans une tribune publiée sur le site Inside Highered, des bibliothécaires universitaires prennent la défense d'Internet Archive et expliquent pourquoi ils considèrent ce site comme une bibliothèque.

UBS va racheter Crédit Suisse

Après la faillite de la Silicon Valley Bank, le Crédit suisse est aussi en difficulté, comme nous l’expliquions la semaine dernière.

Un accord de dernière minute a été trouvé, comme l’indique l’AFP : 

« Lors d’une conférence de presse, le gouvernement suisse confirme que UBS a bien accepté de racheter Credit Suisse, juste à temps pour tenter d’empêcher un vent de panique sur les marchés lundi ».

Le montant de la transaction est de 3 milliards d’euros environ en actions UBS, soit « soit 76 centimes seulement pour une action Credit Suisse qui valait encore 1,86 franc suisse vendredi soir ». 

Pour le président de la Confédération helvétique (Alain Berset), cette solution « n’est pas seulement décisive pour la Suisse […] mais pour la stabilité de l’ensemble du système financier » mondial. Il espère ainsi « rétablir la confiance ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !