LeBriefdu 18 janvier 2023
Apple renouvelle ses MacBook 14/16 pouces et Mac mini avec des puces M2

L’évolution de la gamme était attendue, elle est désormais là, avec la hausse du ticket d’entrée que l’on pouvait imaginer.

Pour les MacBook Pro 14 et 16 pouces, on parle surtout de remplacement des puces M1 Pro et Max par leurs variantes M2, avec quand même l’ajout d’une variante Max pour le 14 pouces, qui n’existait pas jusque-là.

On note tout de même quelques évolutions, comme le passage au Wi-Fi 6E, le Bluetooth 5.3 ou encore le HDMI 2.1. L’autonomie, déjà excellente, augmente d’environ une heure pour chaque modèle.

Les prix grimpent en moyenne de 150 euros :

  • 14 pouces, 16/512 Go, M2 Pro (10 cœurs CPU, 16 cœurs GPU) : 2 399 euros
  • 14 pouces, 16/1 To, M2 Pro (12 cœurs CPU, 19 cœurs GPU) : 2 999 euros
  • 14 pouces, 32/1 To, M2 Max (12 cœurs CPU, 30 cœurs GPU) : 3 699 euros
  • 16 pouces, 16/512 Go, M2 Pro (12 cœurs CPU, 19 cœurs GPU) : 2 999 euros
  • 16 pouces, 16/1 To, M2 Pro (12 cœurs CPU, 19 cœurs GPU) : 3 229 euros
  • 16 pouces, 32/1 To, M2 Max (12 cœurs CPU, 38 cœurs GPU) : 4 149 euros

Le prix des options n’a pas changé. On note quand même l’apparition d’une option 96 Go de mémoire pour les modèles M2 Max, pour la modique somme de 920 euros. Les configurations sont disponibles à la vente, avec des livraisons débutant le 24 janvier.

Le Mac mini fait lui aussi un bond, un peu plus important. Non seulement la configuration évolue vers le M2, mais une déclinaison M2 Pro est cette fois proposée. Trois déclinaisons sont proposées :

  • 8/256 Go, M2 (8 cœurs CPU, 10 cœurs GPU) : 699 euros
  • 8/512 Go, M2 (8 cœurs CPU, 10 cœurs GPU) : 929 euros
  • 16/256 Go, M2 Pro (10 cœurs CPU, 16 cœurs GPU) : 1 549 euros

Oui, Apple facture le passage de 256 à 512 Go de stockage 230 euros. C’est exactement le prix de l’option, au point qu’on se demande pourquoi la firme prend la peine de référencer ce modèle. Notez quand même que le modèle de base est vendu 100 euros moins cher que le précédent en M1, et que le modèle M2 Pro propose quatre ports Thunderbolt 4, contre deux pour les autres.

Enfin, les iMac voient leurs tarifs augmenter, de 110 euros en moyenne.

Web Platform : Clever Cloud et Scaleway s’associent pour proposer « une offre PaaS 100 % souveraine »

D’un côté, nous avons Scaleway, un hébergeur français, de l’autre Clever Cloud, un « spécialiste de l’automatisation informatique » ; deux sociétés françaises. Elles proposent désormais Web Platform, « une offre managée et souveraine pour accélérer le déploiement d'applications web ». Cette offre PaaS (Platform as a Service) hébergée dans DC5. 

Elle « offre aux développeurs la possibilité de déployer leur code directement depuis des push GitHub, dans n’importe quel runtime, sans aucune connaissance en gestion de serveur et d'infrastructure. Grâce à ses nombreux add-ons, y compris des services tels que les bases de données managées ou le stockage, Web Platform permet aux développeurs de mettre à l’échelle leurs applications web en un temps record et de réduire considérablement leur délai de mise sur le marché ».

Scaleway et Clever Cloud ont mis en place des pages dédiées à Web Plateforme (ici et ).On y apprend notamment que « toutes les factures sont gérées par Clever Cloud et accessibles au sein de la console Clever Cloud console ».

Getty poursuit un éditeur d’algorithme en justice pour violation des droits d’auteurs

Getty Images porte plainte devant la cour de Justice de Londres contre Stability AI, le créateur de l’outil algorithmique artistique Stable Diffusion, pour violation des droits d’auteur. Dans un communiqué, l’entreprise déclare considérer que Stability AI a illégalement copié et traité des millions d’images de sa plateforme afin d’entraîner le modèle algorithmique à partir duquel fonctionne son logiciel.

La plainte prend une importance particulière dans le contexte de développement fulgurant de modèles algorithmiques générateurs d’image comme Dall-E, Midjourney ou, donc, Stable Diffusion. Si certains constructeurs, comme OpenAI, ne permettent pas d’explorer les données qui ont servi à entraîner leurs modèles, celles de Stable Diffusion sont open source. Ceci a permis à deux analystes indépendants de montrer qu’une bonne partie provenait d’images stocks récupérées auprès d’Adobe Stock, Shutterstock, PhotoShelter ou Getty Images.

Interrogé par The Verge, le PDG de Getty Craig Peters a déclaré ne pas chercher à obtenir des gains financiers, mais à créer un nouveau statu quo juridique sur la question de l’entraînement de ces modèles algorithmiques. Il a comparé la situation actuelle aux débats qui entouraient les droits d’auteurs aux débuts de la musique en ligne.

Le 13 janvier, une autre plainte a été déposée auprès d’un tribunal californien par le cabinet d’avocats Joseph Saveri LLP, toujours au sujet de violation des droits d’auteurs, au nom d’un collectif d’artistes. Stability AI y est aussi visée, aux côtés de DeviantArt et Midjourney.

Les telcos ukrainiens ont cruellement besoin de batteries, et de générateursCrédits : MF3d/iStock

Les bombardements russes ciblant les infrastructures électriques ukrainiennes « ne se contentent pas d'éteindre les lumières », raconte le Wall Street Journal, mais « affectent également l'approvisionnement en eau, les systèmes de chauffage, la fabrication et le réseau de téléphonie cellulaire et Internet ».

Ces problèmes sont aggravés par la pénurie de main-d'œuvre, tant d'ingénieurs que de techniciens, de nombreux Ukrainiens ayant été déplacés ou bien étant mobilisés pour faire la guerre.

« Au cours de la pire des frappes russes sur le système électrique à ce jour fin novembre, 59 % des stations de base ne fonctionnaient pas », et 25 % des stations seraient affectées « en moyenne » par les pannes de courant, estime le Wall Street Journal.

Or, s'il est possible de recharger son téléphone au moyen de batteries portables ou dans les cafés et magasins disposant de générateurs électriques, « les téléphones doivent communiquer avec des stations de base dont les antennes et les équipements de commutation nécessitent de grandes quantités d'énergie ». 

« Nous ne demandons pas d'argent, nous demandons des batteries », explique Yuriy Zadoya, l'un des directeurs de Lifecell, le troisième opérateur de téléphonie mobile du pays, qui aurait besoin d'environ 250 générateurs et 36 000 batteries lithium-ion pour maintenir ses antennes en tension.

Les deux autres principaux opérateurs ukrainiens ont de leur côté reçu 8 000 nouvelles batteries pour Kyivstar, et 5 000 pour Vodafone Ukraine. Les principaux fabricants estiment que cela prendrait trois ou quatre mois pour produire les batteries de secours dont ils ont besoin : 

« Les trois opérateurs mobiles autorisent désormais l'itinérance dans les réseaux de l'autre sans frais supplémentaires, une mesure qui augmente la probabilité qu'un client puisse se connecter au réseau d'un concurrent si la tour la plus proche de lui est en panne. »

Le problème est aggravé du fait que les équipements mobiles dans les zones occupées par l'armée russe « étaient généralement détruits » ou « cambriolées », la Russie « s'efforçant de mettre en place son propre réseau ».

L'Agence américaine pour le développement international a de son côté fourni, en novembre, 50 générateurs diesel à une association ukrainienne de télécommunications et d'Internet pour aider à maintenir les services cellulaires et de fibre optique en ligne, explique un porte-parole de l'agence au Wall Street Journal.

Voiture électrique : vers « un chargeur embarqué bidirectionnel à très haut rendement » chez Renault

C’est le fruit d’un travail commun entre le CEA et le fabricant automobile. « Plus compact, ce chargeur à très haut rendement réduira les pertes d’énergie de 30 % et rechargera plus vite la batterie du véhicule », peut-on lire dans le communiqué. Le CEA et Renault annonce que le convertisseur offre une capacité allant « jusqu’à 22 kW en mode triphasé ». 

Pour cela, les deux partenaires travaillent sur des « matériaux semi-conducteurs dits à « Grand Gap », qu’ils soient en Nitrure de Gallium (GaN) ou en Carbure de Silicium (SiC) ». La réduction des pertes de 30 % permet aussi de limiter l’échauffement, facilitant au passage le refroidissement du système de conversion.

Ce n’est pas le seul avantage : « le travail des ingénieurs pour optimiser les composants actifs (semi-conducteurs) et passifs (condensateurs et composants inductifs bobinés) a permis une réduction du volume et du coût du chargeur ».

Enfin, cette technologie – protégée par 11 brevets – « permet également au chargeur d’être bidirectionnel, l’énergie stockée dans la batterie pouvant par exemple être renvoyée vers le réseau ou servir à alimenter les besoins en énergie d’une maison autonome ».

Premier vol d’Ariane 6 espéré fin 2023… ou pas

Lors de ses vœux à la presse, le PDG du CNES, Philippe Baptiste, a évoqué la date du vol inaugural d’Ariane 6, déclarant que son « premier vol, si tout se passe bien, va se passer en 2023, probablement fin 2023 », selon l’AFP. Il y a quelques mois, Josef Aschbacher, directeur de l'agence spatiale européenne, avait déjà annoncé que ce vol était retardé à fin 2023.

Philippe Baptiste a ajouté à cette déclaration plutôt réservée un bémol, expliquant que « c'est encore conditionné au fait qu'on ne découvre pas de problème technique majeur lors des essais combinés ». Il reste donc pour le moins mesuré sur le fait qu’Ariane 6 soit réellement opérationnelle cette année, évoquant même des «  aléas possibles dans les mois qui viennent ». Une manière de préparer le terrain ?

L’assurance n’entoure pas la nouvelle fusée européenne qui devait passer son vol inaugural en 2019, puis 2020, 2021, deuxième trimestre 2022, troisième trimestre 2022, et enfin fin 2023. Rendez-vous au prochain épisode ?

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !