LeBriefdu 21 novembre 2022
Meta ne respecterait pas le DMA, faute de comprendre comment sont traitées les données Facebook

Le Conseil irlandais pour les libertés civiles (ICCL) a écrit à la Commission européenne pour dénoncer « une utilisation abusive des données si profonde qu'il serait impossible pour le géant de la technologie de se conformer à la nouvelle législation européenne ».

L'ONG a examiné des milliers de pages émanant d'une affaire judiciaire aux États-Unis, et découvert que les responsables de Meta sont dans l'incapacité de savoir comment les autres employés de Facebook utilisent les données dans leurs systèmes. Un ingénieur de Meta aurait même reconnu que, dans certains cas, « il n'est pas possible pour les humains de comprendre » ce qui se passe : 

« Lorsqu'on lui a demandé de produire des informations sur ce que font 149 systèmes de données différents au sein de Meta et sur les parties de l'activité de Meta qui les utilisent, la société n'a pas été en mesure de répondre. »

Or, souligne l'ICCL, « le DMA est entré en vigueur ce mois-ci et interdit aux grandes entreprises technologiques d'utiliser automatiquement les données d'une partie de leur activité pour soutenir d'autres parties ».

Artemis I se prépare à passer à 130 km de la surface de la Lune

Après avoir décollé le 16 novembre, la capsule Orion et le module de service européen continuent leur route vers la Lune. Vous pouvez suivre leur périple en direct par ici.

La sonde se trouve actuellement à un peu moins de 28 000 km et se prépare à activer ses propulseurs pour profiter de l’attraction gravitationnelle de la Lune. Une opération qui se déroulera du côté de la face cachée de la Lune, la NASA s’attend donc à une perte des communications avec la Terre pendant 35 minutes environ.

La NASA mettra en place un direct ce matin, à partir de 11h15. La mise à feu du moteur devrait se dérouler 2h30 plus tard (13h44) et le survol le plus proche de la Lune est attendu pour 13h57, avec une distance de 130 km seulement.

11 ans et demi de prison pour l’ancienne PDG de Theranos, Elizabeth Holmes

L’ancienne patronne de la startup de tests sanguins qui a fait croire à la Silicon Valley qu’elle avait mis au point une technique révolutionnaire a été condamnée à 11 ans et demi de prison (135 mois), le 18 novembre. Elle avait été reconnue coupable de fraudes électroniques et de complot en vue de commettre une fraude en janvier dernier.

Theranos avait été valorisée à plus de 9 milliards de dollars jusqu’à ce qu’un article du Wall Street Journal, publié en 2015, remette en cause le rêve que vendait Holmes aux investisseurs, expliquant notamment que Theranos n’utilisait ses propres machines que pour quelques tests.

John Carreyrou, l’auteur de l’article du Wall Street Journal a ensuite publié un livre titré « Bad Blood » (traduit en français) et HBO a raconté l’histoire de cette fraude dans un documentaire.

Les États-Unis prévoient d'interdire l'utilisation de logiciels espions non-souverainsCrédits : atakan/iStock

L'administration Biden prévoit de publier un décret en vue « d'interdire l'utilisation opérationnelle par le gouvernement américain de logiciels espions commerciaux qui présentent des risques de contre-espionnage ou de sécurité pour les États-Unis », révèle une lettre envoyée aux dirigeants de la commission du renseignement de la Chambre des représentants qu'a consultée CyberScoop.

Le courrier fait suite à une demande d'un groupe bipartite du Comité spécial permanent de la Chambre sur le renseignement exprimant des inquiétudes quant à la lutte contre les « utilisations contraires à l'éthique » des logiciels espions commerciaux.

Cette annonce ferait suite à la décision du Département du commerce américain de placer NSO, Candiru et deux autres prestataires privés de logiciels espion russe et singapourien sur liste noire, pour avoir « commercialisé un outil numérique mis au service de la répression de dissidents, militants et journalistes » et d'avoir « participé à des activités contraires à la sécurité nationale ou aux intérêts de politique étrangère des États-Unis ».

La messagerie chiffrée Wickr va fermer son application grand public

Wickr, la messagerie chiffrée rachetée par AWS en 2021 et dans laquelle le fonds d'investissement In-Q-Tel de la CIA avait investi 1,6 million de dollars, vient d'annoncer qu'elle allait se concentrer sur ses composantes « business » et secteur public, et qu'elle allait mettre un terme à son application grand public.

Il ne sera plus possible de s'inscrire à Wickr Me à compter du 31 décembre 2022, et l'application cessera de fonctionner le 31 décembre 2023.

Une enquête de NBC News avait révélé en juin dernier que Wicker était devenue l'une des applications préférées des collectionneurs d'images de viols de mineurs, mais également qu'Amazon Web Services ne semblait guère se préoccuper du problème.

Damien Viel, DG de Twitter France, quitte l’entreprise

Le directeur général de la branche française de Twitter a annoncé, dans un tweet posté dimanche 20 novembre, son départ. « C’est fini 🫡 Fierté, honneur et mission accomplie. Au revoir #twitterfrance » écrit-il.

Damien Viel avait été nommé en 2015 à la tête de la filiale française du réseau social après avoir été directeur des ventes de la zone Europe du Sud, Afrique et Moyen-Orient pour YouTube. Selon BFM, les bureaux de Twitter France ne devraient pas pour autant fermer. Ce départ survient alors qu’Elon Musk a décidé de licencier la moitié des salariés de Twitter. 

Le Consortium européen Gaia lauréat du prix Berkeley 2023Crédits : ESA/ATG medialab; background: ESO/S. Brunier

Cette distinction est décernée par l’American Astronomical Society (AAS). Elle récompense donc le télescope spatial Gaia de l’Agence spatiale européenne (ESA), qui « enregistre les positions, les distances, les couleurs et les mouvements propres des étoiles pour près de deux milliards d’étoiles de notre galaxie '.

« Les trois publications de données de Gaia seront pendant longtemps considérées comme des événements majeurs dans l’histoire de l’astronomie, déclenchant un partenariat mondial pour mieux comprendre l’origine, la structure et l’évolution de la Galaxie où nous vivons », explique l’AAS. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !