LeBriefdu 8 juillet 2022
« Cloud de confiance » S3ns (Google et Thales) : Latombe dénonce « une tentative d'enfumage »

Le député (MoDem) a, selon nos confères de La Tribune, « envoyé deux courriers attaquant S3ns, le projet de cloud entre Google et Thales s'inscrivant dans la stratégie "cloud de confiance". » Si le projet entre Microsoft et Orange – baptisé Bleu – est également cité, « sa communication est moins problématique », indique Latombe. 

Le député explique à nos confrères qu’il considère la communication de Thales « trompeuse », avec des « zones d'ombre qui nécessitent une enquête approfondie ».

Le cœur du problème se situe dans l’annonce « prématurée » par Thales et Google de « la disponibilité future de S3ns pour, de leur propre aveu, encourager les clients à signer d'ores et déjà un contrat de services d'hébergement basé sur Google Cloud, sans les garanties de sécurité et les garanties juridiques de la qualification SecNumCloud ».

Il ajoute que le français Thales « joue sur la ponctuation en mettant des points entre les mots ». L’entreprise parle ainsi de « Le Cloud. De Confiance. Pour la France » (avec un . entre Cloud et De), alors que pour rappel le terme « cloud de confiance » correspond à des offres certifiées SecNumCloud par l’ANSSI. Le député dénonce « une tentative d'enfumage ».

Scopelec va licencier « plusieurs centaines » de personnes

Selon l’AFP, entre 500 et 550 salariés sont concernés dans le cadre d’un plan de sauvegarde de l’emploi. C’est en dessous du chiffre de 800 pendant un temps évoqué.

Cette décision fait suite à la perte d’un gros contrat de Scopelec avec Orange, pour un montant de 150 millions d’euros par an. La société assurait en effet « pour Orange la pose de la fibre optique et l’entretien du réseau cuivre », via un partenariat avec l’opérateur historique depuis 1973.

L’entreprise a confirmé à nos confrères « plusieurs centaines » de licenciements et le départ « dans les prochains mois » du président de son directoire, Thomas Foppiani. Scopelec est pour rappel placé en procédure de sauvegarde depuis mars.

Autorité de la concurrence : 321 décisions et avis en 2021, 873,7 millions d’euros de sanctions

Elle vient de publier son rapport d’activité de l’année passée, avec une « activité intense » : 321 décisions et avis, « dont un nombre record d’opérations de concentration examinées (272 décisions) ». 

Le montant des sanctions s’élève à 873,7 millions d’euros, alors que « sur dix ans, le montant annuel moyen s’élève à 719, 7 millions d’euros ». « L’action de l’Autorité contribue ainsi activement au financement de dépenses d’intérêt général (éducation, justice, hôpitaux…) », ajoute-t-elle. 

Elle se lance dans un calcul : « L’Autorité évalue depuis quelques années l’impact de son action sur l’économie. Depuis 2011, le gain estimé pour l’économie française atteint 18,5 milliards d’euros (sanctions cumulées + surcout évité) ».

XVIᵉ législature sur NosDéputés.fr, Regards Citoyens lance un appel pour reprendre la plateforme

Le site a rouvert et intègre les nouveaux députés. L’association Regards  Citoyens qui s’en occupe fait le pari que « cette législature verra se multiplier les amendements et les prises de parole ». 

Le couperet tombe en suivant :  « il s’agira de la dernière législature pour l’équipe actuelle. Regards Citoyens est une association restée entièrement bénévole depuis sa création en 2009. Après bientôt 13 ans, ces forces bénévoles ne se sont malheureusement que peu renouvelées et même épuisées ces derniers temps. L’équipe actuelle ne pourra donc plus assurer ces efforts de maintenance au-delà de cette XVIᵉ législature ».

La question de la fermeture se pose… mais « au lieu d’arrêter brutalement ces services du jour au lendemain, l’équipe actuelle souhaite profiter de cette dernière législature pour trouver repreneur et assurer une transition progressive ».

Elle lance « un appel à toutes les forces vives motivées et compétentes pour reprendre la plateforme NosDéputés.fr, ainsi que les diverses actions de Regards Citoyens le cas échéant ».

« La principale étape de cette transition se ferait au travers d’un week-end, cet automne. L’équipe actuelle y expliquera dans un premier temps les différents composants techniques et l’infrastructure de collecte des données, puis animera la discussion autour des possibilités de reprise et de refonte ». 

Nouveau panneau personnalisable de notifications pour Outlook

Les testeurs inscrits à la branche bêta du programme Office Insiders ont peut-être aperçu la nouvelle cloche en haut à droite du client email. C’est la même que dans la version web et son fonctionnement est identique.

Lorsque l’on clique dessus, un panneau s’ouvre avec toutes les notifications que l’on aurait pu rater. Cette liste est configurable : mentions dans les emails, mentions J’aime, mentions de documents, voyages et livraisons. Cliquer sur une notification renvoie vers le courrier concerné.

On peut désactiver bien sûr toutes les notifications. Pour le reste, le fonctionnement est classique, avec un nombre d’évènements en attente inscrit dans une pastille rouge à côté de la cloche, et la possibilité de vider la liste des évènements via un bouton dédié en haut de la liste.

Twitter se sépare d’une centaine d’employés de son équipe de recrutement

C’est en tout cas l’information annoncée par le Wall Street Journal. Cela représente environ 30 % de cette branche de la société. « Un porte-parole de Twitter a confirmé les licenciements, mais a refusé tout autre commentaire », ajoutent nos confrères.

Ces licenciements s’inscrivent dans un climat tendu avec Elon Musk qui a déposé une offre de rachat, mais il a ensuite suspendu l’accord pour le moment. 

Chrome plus agressif sur la consommation des onglets inactifs

Dans les actuelles branches Dev et Canary (105 ou ultérieure), on trouve une nouvelle option permettant de raboter plus agressivement la consommation des pages web ouvertes en fond, c’est-à-dire dans les onglets inactifs.

Disponible dans chrome://flags, elle se nomme « Quick intensive throttling after loading ». Son effet est radical : au lieu d’attendre 5 minutes pour déclencher la « veille » des onglets inactifs, le navigateur active le mécanisme au bout de 10 secondes seulement.

Ce mode limite drastiquement nombre d'événements. Tous les évènements pouvant être considérés comme des réveils des pages, comme les tâches setTimeout et setInterval ou les tâches différées scheduler.postTask, sont limités à un par minute.

Google n’aurait constaté aucune régression significative durant ses tests. En revanche, la fonction aurait un effet positif sur la consommation du processeur. Comme le signale Chrome Unboxed, qui s’est fait l’écho de ce changement, Google estime que le gain en autonomie pourrait atteindre 10 % sur les ordinateurs portables.

Le résultat dépendra bien sûr du nombre d’onglets ouverts en moyenne. Le réglage pourrait avoir une influence significative chez les personnes ayant toujours de nombreuses pages ouvertes.

Le chimiste Jean-Marie Tarascon, médaille d’or du CNRS

Le Centre national pour la recherche scientifique explique qu’il est né en 1953. C’est « un spécialiste de la chimie du solide et d’électrochimie. Membre de l’Académie des sciences depuis 2004, il intègre le Collège de France en 2014 ».

Il est « directeur du laboratoire Chimie du solide et de l’énergie, à la tête du Réseau sur le stockage électrochimique de l’énergie (RS2E), il navigue depuis le début de sa carrière - passée aux États-Unis – de l’idée à l’objet, à l’interface du monde académique et du tissu industriel ».

Le 30 novembre 2022, Free coupera définitivement son service Fax

Comme repéré par Univers Freebox, le message de mise à mort du service est indiqué sur la page de l’assistance dédiée.

Aucune raison n’est avancée, mais on peut supposer sans trop de risque que l’utilisation de ce service ne doit pas être des plus élevée. 

Twitter prépare CoTweet, pour rédiger des tweets à deuxCrédits : atakan/iStock

La fonction est en cours de test auprès d’un petit nombre de personnes aux États-Unis, au Canada et en Corée du Sud. Elle dispose déjà d’une FAQ.

Elle permet à deux comptes de préparer des tweets en commun. À la publication, le ou les tweets apparaissent sur les deux comptes, marqués tous deux comme auteurs avec les avatars correspondants. La fonction réclame des comptes publics.

Pour commencer ce type de tweet, depuis la fenêtre de composition, un bouton CoTweet apparaît sur les comptes concernés. De là, on peut choisir un follower et lui envoyer une invitation.

Il n’y pas d’édition commune à la manière d’un Google Documents. Twitter suggère à la place que les deux personnes sachent à l’avance ce qu’elles vont écrire, par exemple via messages directs. Une fois que tout est fait et que la personne invitée a accepté le résultat, le tweet part sur les deux profils. Si elle n’accepte pas et demande des modifications, il faudra réécrire le message.

QNAP TS-i410X : un NAS « industriel » avec Atom x6425E, 4x baies 2.5" et 2x 10 GbE

Le fabricant présente son NAS comme la solution idéale « pour les usines et les entrepôts, les environnements semi-extérieurs et le transport ».

Il est construit autour d’un « châssis solide comme le roc », une alimentation 9V à 36V DC, « une large plage de température » de -40  à +70 °C, le tout sans ventilateur. 

Un processeur Intel Atom x6425E (4C/4T) est aux commandes, avec 8 Go de mémoire non extensibles. Quatre emplacements de SATA de 2,5" sont disponibles pour installer des HDD ou SSD.

La connectique comprend une sortie vidéo HDMI 1.4b, quatre USB 3.2 Gen 2 (10 Gb/s) et enfin deux ports Ethernet à 10 Gb/s. Tous les détails sont disponibles par ici.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !