LeBriefdu 18 mai 2022
Rachat de Twitter : explications de Parag Agrawal, 💩 d’Elon Musk, une baisse n’est pas « hors de question »Crédits : TommL/iStock

Dans une série de tweets, Parag Agrawal (directeur général du réseau social) s’est exprimé sur la question des spams… avec « des données, des faits et du contexte ». Il rappelle que le spam est un fléau que Twitter combat chaque jour et qu’il ne s’agit pas uniquement d’un clivage humain/robot, mais d’un mélange des deux.

« Nous suspendons plus d'un demi-million de comptes de spam chaque jour, généralement avant même que vous ne les voyiez sur Twitter […] Le défi étant que de nombreux comptes qui semblent faux en apparence sont en fait de vraies personnes », ajoute-t-il. Le contraire existe aussi avec de faux comptes qui semblent plus vrais que nature.

Il réaffirme une nouvelle fois que, suite à des mesures internes, l’estimation est que moins de 5 % des « monetizable daily active users » (mDAU) de chaque trimestre sont des comptes de spam.

« Notre estimation est basée sur plusieurs examens humains (répliqués) de milliers de comptes, qui sont échantillonnés au hasard, de manière cohérente dans le temps, à partir de *comptes que nous comptons comme des mDAU*. Nous le faisons tous les trimestres, et nous le faisons depuis de nombreuses années ».

« Nos estimations internes réelles pour les quatre derniers trimestres étaient toutes bien inférieures à 5 %, sur la base de la méthodologie décrite ci-dessus », réaffirme-t-il. « La marge d'erreur de nos estimations nous donne confiance dans nos déclarations publiques trimestrielles ».Par contre, cette analyse ne pourrait pas se faire de manière externe affirme le directeur général, car cela nécessite « d'utiliser à la fois des informations publiques et privées ».

« Nous avons partagé un aperçu de notre processus d'estimation avec Elon il y a une semaine et nous sommes impatients de poursuivre la conversation avec lui et vous tous », conclut enfin Parag Agrawal.

La réponse d’Elon Musk ne s’est pas fait attendre : « 💩 ». « Du coup, comment les annonceurs savent-ils qu’ils en ont pour leur argent ? C’est fondamental pour la santé financière de Twitter », ajoute-t-il de manière plus détaillée. « Hier, le PDG de Twitter a publiquement refusé de montrer une preuve du "inférieur à 5 %". Cet accord ne peut pas avancer tant qu'il ne le fait pas », a-t-il ajouté hier. 

Lors d’une conférence à Miami, Elon Musk a indiqué que revoir le prix à la baisse pour le rachat de Twitter n’était pas « hors de question », comme le rapporte Bloomberg. La suite au prochain épisode. 

Pour la juriste Alejandra Caraballo, « il est très clair qu'il essaie de supprimer l’accord avec suffisamment de prétextes pour se battre devant les tribunaux pendant des années ». Elle en profite pour expliquer pourquoi « un emoji caca constitue une remarque désobligeante et une violation de l'accord d'acquisition dans ce contexte ».

Rançongiciels : le gang Conti menace de renverser le gouvernement du Costa Rica

« Nous sommes en guerre et ce n'est pas une exagération », a déclaré le président Rodrigo Chaves, en poste depuis une semaine seulement, rapporte Associated Press.

Le gang russophone Conti, qui avait infecté en avril plusieurs systèmes critiques du ministère des Finances, y compris les douanes et la perception des impôts, a en effet décidé d'augmenter sa demande de rançon, à 20 millions de dollars, tout en appelant les Costaricains à faire pression sur leur gouvernement pour qu'il paie.

Alors que 27 institutions gouvernementales au total auraient depuis été infectées par le rançongiciel, Chaves a qualifié Conti de « groupe terroriste disposant de collaborateurs à l'intérieur du Costa Rica », et déclaré l'état d'urgence.

« Nous n'avons jamais rien vu de semblable auparavant et c'est une situation assez unique », a déclaré Brett Callow, analyste des ransomwares chez Emsisoft. Pour autant, rapporte AP, « les experts considèrent le changement de régime comme un objectif hautement improbable », Conti cherchant plus probablement à accentuer la pression sur le gouvernement.

Vivaldi sera proposé sur certaines voitures Renault

Le navigateur – créé pour rappel par des anciens d’Opera – sera bientôt disponible pour les modèles E-Tech (électrique) et Austral (lancé en mars), grâce à un partenariat avec Renault. Plusieurs pays d’Europe sont concernés : France, Allemagne, Espagne, Italie et Royaume-Uni.

Vivaldi sera disponible depuis l’application My Renault en version Android Automotive. Il ne pourra fonctionner qu’avec le véhicule à l’arrêt, pour des raisons de sécurité.

Parmi les fonctions présentes, on retrouvera ce que l’on peut attendre traditionnellement du navigateur : appels vidéo, streaming de vidéos, synchronisation avec le compte Vivaldi, gestion poussée des onglets, accès rapide aux favoris, prise de notes rapides, sélection de thèmes ou encore le jeu Vivaldia intégré.

Le navigateur sera plus tard disponible dans tous les véhicules qui seront lancés avec OpenR Link. Aucune date n'a cependant été donnée.

5G : Free Mobile exploite désormais 70 MHz dans les 3,5 GHz et annonce « 14 % de débits supplémentaires »

C’est via un tweet que le compte Free 1337 annonce ce changement : « Nous avons fait évoluer le spectre de 60 à 70 MHz pour les fréquences 3,5 GHz. L’opération est désormais terminée sur l’ensemble du territoire, et permet d’obtenir 14 % de débits supplémentaires sur la 5G ». L’opérateur ne précise pas pourquoi il n’a pas utilisé les 70 MHz dont il dispose dès le début.

Le déploiement de la 5G de Free Mobile passe essentiellement par les 700 MHz, ce qui permet à l’opérateur de couvrir une large partie de la population, mais avec des débits inférieurs à ceux dans les 3,5 GHz. Rappelons également que Free s’est fait épingler par l’Arcep sur ses débits en 5G, inférieurs à ceux de la concurrence… et même à ses propres résultats en 4G

Pour rappel, il est celui dont la bande passante sur les 3,5 GHz est la plus faible, à égalité avec Bouygues Telecom qui dispose également de 70 MHz. SFR à 80 MHz contre 90 MHz pour Orange. Ils ont tous les quatre accepté des engagements supplémentaires en échange de 50 MHz à prix fixe.

Revolut propose des IBAN français

Dans un billet de blog, la société rappelle que la discrimination IBAN –  par exemple si votre « employeur ou une société de services a refusé d'accepter votre IBAN Revolut et vous a demandé un compte "local" – est « illégale en vertu de l'article 9 du règlement SEPA ».

Revolut, qui propose des IBAN lituaniens, reconnaît néanmoins que cela reste un problème majeur de certains de ses clients. Elle propose désormais à une « population limitée de clients éligibles » un IBAN français

« Si vous êtes un client éligible, vous pourrez voir une tuile apparaître sur la page d'accueil dans votre application Revolut. Vous recevrez également un e-mail et une notification push pour obtenir votre IBAN FR ».

Quelques avantages sont mis en avant : 

  • « Payer ses impôts en plusieurs versements par prélèvement automatique.
  • Recevoir son salaire directement sur son compte Revolut
  • Créer un compte en ligne avec les opérateurs téléphoniques et éviter les formalités administratives supplémentaires requises pour les IBAN étrangers ».
Facebook : en France, 14 097 demandes gouvernementales, des données transmises dans 83 % des cas

Le réseau social vient de mettre en ligne son rapport de transparence sur la seconde moitié de 2021. Il s’agit de faire le point sur la manière dont il répond aux demandes gouvernementales, aux contenus violant les lois et à la propriété intellectuelle.

« Au cours des six derniers mois de 2021, les demandes de données utilisateur des gouvernements ont augmenté de 2 %, passant de 211 055 à 214 777. Sur le volume total, les États-Unis continuent de soumettre le plus grand nombre de demandes, suivis par l’Inde, l’Allemagne, la France, le Brésil et le Royaume-Uni ».

En France justement, près de 14 100 demandes ont été effectuées par les autorités, contre 13 800 sur la première moitié de 2021. Dans plus de 80 % des cas, des données ont été transmises. 

Depuis 2020, les demandes d’urgences se sont multipliées, pour atteindre 5 808 dans le dernier rapport, contre 8 289 pour les procédures judiciaires. Au total, 16 419 comptes utilisateurs ont été concernés par les demandes gouvernementales sur les six derniers mois de 2021. 

Handicap : plusieurs nouveautés importantes en approche chez Apple

Comme l’année dernière, Apple a fait plusieurs annonces pour les personnes en situation de handicap quelques semaines avant sa WWDC, qui aura lieu du 6 au 10 juin.

On commence avec la détection des portes, que les appareils équipés d’un LiDAR pourront repérer avec précision via l’application Loupe. Des indications vocales seront alors fournies : distance exacte, porte ouverte ou fermée, et type de poignée pour recommander une action (baisser, pousser ou tourner). S’il y a du texte sur la porte, il sera reconnu et indiqué vocalement.

Cette fonction ayant trait aux déplacements à pied, Plans va intégrer une manière plus simple de retrouver son point de départ, via des sons et vibrations.

iOS sera bientôt capable d’afficher l’écran d’une Apple Watch en recopie vidéo. Pratique pour la contrôler plus facilement via des fonctions d’accessibilité absentes, ou pour la paramétrer. Il faudra au minimum une Series 6 pour exploiter cette recopie.

Il sera également possible d’ajouter un nouveau geste dans AssistiveTouch, auquel on pourra affecter une action comme répondre à un appel, mettre en pause la musique, etc. Les applications tierces devront être mises à jour pour en profiter, celles intégrées seront adaptées.

Apple va également ajouter le sous-titrage automatique pour l’ensemble des contenus, y compris les appels vidéo. La fonction nécessitera au minimum un iPhone 11, un iPad avec une puce A12 ou un Mac Apple Silicon. 

Pourquoi ? Parce que le traitement sera entièrement local, aucune donnée ne sera envoyée aux serveurs. Ce qui règle la question de la confidentialité des données, mais limite également la disponibilité de la fonction : elle arrivera en bêta durant l’été, mais uniquement pour les États-Unis et le Canada.

Parmi les autres apports, citons l’arrivée de vingt nouvelles langues et de dizaines de voix dans VoiceOver, la reconnaissance de sons qui n’ont pas été prévus dans iOS (il faudra l’enregistrer cinq fois pour que le système apprenne à le reconnaître), la reconnaissance de plusieurs manettes de jeu pour demander par exemple de l’aide, ou encore des options attendues dans Livres comme l’espacement des lignes, des mots et des caractères, l’épaisseur de la police, etc.

Comme l’année dernière, ces nouveautés seront intégrées aux versions à venir d’iOS et des autres plateformes, présentées durant la WWDC.

Mastercard expérimente le paiement biométrique d'un sourire ou geste de la main

Mastercard vient de lancer un programme de paiement biométrique dans cinq supermarchés au Brésil, rapporte le Financial Time. Les clients, qui devront se porter volontaires, et pourront connecter le programme « Wave to pay » à l'historique de leurs achats ainsi qu'aux programmes de fidélité, pourraient dès lors payer d'un sourire ou d'un signe de la main.

D'autres projets pilotes prévus dans des régions telles que l'Asie, le Moyen-Orient et l'Europe.

Dans son communiqué, Mastercard avance qu' « à l'échelle mondiale, 74 % des consommateurs ont une attitude positive à l'égard de la technologie biométrique, et le marché de la technologie biométrique sans contact devrait atteindre 18,6 milliards de dollars d'ici 2026 ».

« Le programme fait partie d'un effort plus large de Mastercard pour redorer son blason en tant qu'innovateur », précise FT, notamment face à la montée en puissance des Fintechs. Mastercard envisagerait également d'utiliser des technologies « telles que les casques de réalité augmentée pour les achats », et de créer des identités dans le « métavers ».

Microsoft lance une nouvelle gamme d’accessoires pour les personnes en situation de handicap

L’entreprise a lancé officiellement son Inclusive Tech Lab il y a quelques jours. Ce laboratoire aura pour mission de travailler sur des technologies en lien avec l’inclusion et l’accessibilité des personnes en situation de handicap. Le Lab se définit comme « un incubateur ».

C’est dans ce cadre qu’a été présenté un nouvel écosystème d’accessoires qui présentent la particularité d’être des pièces que l’on pourra assembler pour créer précisément ce dont on a besoin. Ces pièces pourront être complétées par d’autres imprimées en 3D.

Les accessoires ainsi créés pourront remplacer le clavier ou la souris, selon les besoins. Il s'agit de permettre les interactions avec la machine avec d'autres moyens que ceux vendus habituellement avec les ordinateurs.

La Cour des comptes propose de réorganiser les liens entre le GIP Acyma et l'ANSSI

Dans un rappport non publié mais que La Lettre A a pu consulter, la Cour des comptes «  s'alarme de la dispersion des moyens sur le cyber », et « esquisse une remise à plat » du groupement d'intérêt public (GIP) contre la cybermalveillance Acyma lancé en 2017 pour sensibiliser le grand public aux menaces cyber. 

Le GIP présidé par le patron de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI), Guillaume Poupard, et dirigé par Jérôme Notin, aurait « échoué sur sa mission de veille : la structure n'a pas réussi à mettre en place son "observatoire de la menace numérique" », écrit LLA.

Cet échec ne serait pas imputable au seul GIP, précisent les magistrats financiers, qui « contestent la pertinence de confier cette mission à la plateforme », et pour qui le « foisonnement de services d'enquête et de plateformes de signalement est difficilement lisible pour le citoyen et nécessite probablement une coordination coûteuse en énergie et en temps ».

« La Cour des comptes propose donc trois options », résume LLA : transformer le GIP en association, sur le modèle de la Prévention routière, et donc lui confier plus de moyens financiers ; le réintégrer au sein de l'ANSSI ; ou « clairement répartir les rôles entre l'Anssi et le GIP sur la question des centres d'urgence informatiques régionaux, qui doivent à terme être financés par les régions », et « combler le manque de réponse étatique entre le haut du spectre, dédié à l'Anssi, et le bas du spectre, dévolu au GIP ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !