Shuttle SS51G

INTRODUCTION :

Depuis bientôt 2 ans maintenant, Shuttle s'est lancé un défi : Mettre sur le marché des machines de petites tailles, polyvalentes, qui pourront intéresser la plus grande partie possible du marché. La première née de cette idée fût le SV24.

Créé en partenariat avec VIA qui lançait alors sa plate-forme Eden, elle intégrait une carte mère au format mini iTX qui n'avait pas à pâlir devant ses grandes soeurs. En effet, malgré sa petite taille (170 x 170 mm) elle intégrait les dernières technologies qui n'étaient alors même pas présentes sur les cartes ATX du marché :

- 1 x PS/2 Clavier
- 1 x PS/2 Souris
- 1 x VGA
- 1 x Port série
- 1 x Port parallèle
- 2 x Ports FireWire
- 1 x Composite
- 1 x S-Video
- 2 x USB
- 2 x USB facade
- 1 x RJ45
- 1 x line-in
- 1 x line-out
- 1 x line-in facade
- 1 x line-out facade

Elle supportait les processeurs au format Socket 370 qui étaient accompagnés de SD RAM. Ses principaux problèmes étaient la mauvaise évolutivité (1 seul port PCI), ses mauvaises performances 3D (chipset intégré, pas de port AGP), un manque de silence évident et un prix assez élevé (3000 FF à l'époque, soit 457 €).

L'apparition de ce nouveau type de PC apportait au marché informatique un second souffle. Les amateurs de LAN Party voyaient en cela une issue de secours évidente (Porter un PC d'une dizaine de Kgs sur plusieurs étages explique cet engouement...), les utilisateurs de bureautiques y voyaient un gain de place évident, les chefs de famille pensaient serveur personnel, proxy, DivX Box... Bref, une nouvelle race de PC était née !

Ensuite vînt le SV25 qui n'était qu'une légère évolution du SV24 puisqu'il n'apportait que le support des processeurs Tualatin d'Intel. Puis la gamme SS fît son apparition avec le SS40 (AMD) et le SS50 (Intel Socket 478). La méthode était toujours la même. Il fallait intégrer les dernières technologies dans un milieu compact. Un effort avait était fait sur le bruit. De plus, le modèle SS40 embarquait un heat pipe (AMD oblige) permettant un meilleur refroidissement.


Un heat pipe

Malgré les diverses innovations tirées des erreurs des modèles précédents, 3 problèmes demeuraient alors : Le manque d'évolutivité, le manque du port AGP et le prix. Aujourd'hui, Shuttle revient en force avec son dernier modèle : Le SS51G. Sans avoir la prétention d'être parfait, il apporte une évolution majeure dans le monde des BareBones : La présence d'un port AGP !!! Nous allons tenter de voir dans cet article si Shuttle à su, cette fois encore, tirer des leçons de ses précédents modèles afin de satisfaire le plus grand nombre, de plus en plus demandeur de ces PCs révolutionnaires...
par David Publiée le 26/07/2002 à 00:00