Routeurs : à quoi ça sert ?

Introduction

Attention, nous abordons ce sujet dans le cadre d’une utilisation privée et personnelle. En clair, c’est sur les petits routeurs ADSL/Câble que nous nous penchons, et pas sur les monstres CISCO utilisés en entreprise. Cet article a pour simple vocation de dresser un tableau rapide de ce qu’est un routeur, de ce à quoi il sert, et donc de voir quelles sont ses fonctions. Je vais essayer de ne pas rentrer dans des considérations trop techniques, promis :).


le routeur : mais qu’est ce que c’est ?

Le routeur est un élément physique d’un réseau. Pour résumer, c’est un guide : vous lui demandez votre route, il vous accompagne vers la bonne destination. Sa fonction principale est de prendre un paquet et de le renvoyer au bon endroit en fonction de la destination finale.

Un réseau tel qu’Internet emploie de nombreux routeurs qui communiquent tous les uns avec les autres. Ce sont en quelque sorte les échangeurs de l’autoroute de l’information. Quand il y en a un qui tombe en panne, selon l’architecture globale du réseau, un autre peut prendre le relais.

Un routeur ADSL/câble se place entre votre modem et l’ensemble des ordinateurs présents chez vous, pour peu qu’ils possèdent une carte réseau.


La table de routage :

Généralement, le routeur se construit sa propre « table de routage ». Son administrateur peut également la configurer afin de construire des routes inamovibles, ce qui est souvent le cas sur un réseau local stable. Bref, les routes peuvent être aussi bien statiques que dynamiques.
La table de routage indique la destination, le masque de sous-réseau, l’adresse de la passerelle utilisée, etc.

Le noyau UNIX ou Windows stocke des informations de routage. Vous pouvez les consulter avec la commande netstat –r, ce qui vous donne ce genre de choses :


Le routage se passe de la maniére suivante :

1) L'ordinateur expéditeur vérifie en premier si l'adresse de destination se trouve sur le réseau local (les autres PC chez vous).

2) Si la destination est bien sur le réseau local, le paquet est envoyé directement à l'ordinateur destinataire.

3) Si la destination se trouve ailleurs que sur le réseau local (sur internet par exemple), l'ordinateur consulte sa table de routage pour identifier vers quel routeur il enverra le paquet.

Dans le cas du screenshot de la table de routage ci dessus, cela correspond à la première ligne, 192.168.0.1 étant le routeur. 192.168.0.5 étant l'adresse IP de la machine. La premiére ligne de la table est la "ligne défaut", elle indique que pour toute destination n'étant pas dans la table, il faut envoyer le paquet au routeur 192.168.0.1

Pour le routage des paquets, le rôle d'un PC consiste avant tout à reconnaître le routeur par défaut (passerelle par défaut). Tout paquet à destination de l'extérieur du réseau local sera envoyé vers ce routeur.

Plus on est de fous, plus on rit :

Votre routeur va se retrouver dans votre petit réseau local maison. Votre FAI (Fournisseur d'accés Internet) dispose lui-même de plusieurs, voire de centaines de routeurs dans son architecture réseau. Dans le cas d’un réseau à plusieurs routeurs, tout ce petit monde communique ensemble afin d’optimiser le réseau. Ce n’est évidemment pas le cas si vous n’avez qu’un seul routeur chez vous. Il nous semble pourtant utile de décrire rapidement la manière selon laquelle un routeur communique avec un ordinateur/routeur.


Lorsqu'un ordinateur envoie un paquet sur internet à destination d'un autre ordinateur, le chemin pris par ce paquet n'est pas défini à l'avance. Le premier routeur qui va le recevoir va décider vers quel autre routeur il envoie ce paquet. Il n'y a pas de table d'adresses de tous les ordinateur et réseaux d'internet qui soit stockée quelque part !!! Le routage se fait de proche en proche.

Ainsi vous pouvez avoir le cas d'un paquet IP prenant une route A. Un problème apparaît sur un lien entre les deux ordinateurs. le deuxième paquet envoyé au même ordinateur va alors prendre une route B, car une route alternative aura été selectionnée afin de "compenser" l'incident.

Pour prendre une image simple, un routeur connaît ses "voisins de palier", c'est à dire les routeurs avec qui il communique (souvent les plus proches). En revanche il connaît rarement qui sont les habitants de l'autre côté de la ville (les routeurs plus lointains). La décision de routage d'un paquet dépend de son adresse de destination, et de la table de routage connue par chaque routeur dans le parcours.

Dans le cas d'une adresse de destination qui n'est pas dans la table du premier routeur qui reçoit la requête, le routeur passe l'information au routeur suivant, identifié comme "passerelle par défaut" dans sa table de routage.

Nous n’aborderons pas une description des différents protocoles de routage interne existants (RIP, RIP-2, OSPF, EIGRP etc.), car l’emploi de ceux-ci est une chose totalement inutile sur un réseau domestique. Certains routeurs ADSL/Câble proposent bien du RIP ou du RIP 2, mais à moins d’avoir plusieurs routeurs, je n’en vois aucunement l’utilité.
par Vincent Publiée le 22/11/2002 à 00:00