INterview de Titia, créatrice de bijoux

PCINpact : Titia bonjour, et merci de nous recevoir

Titia : Bonjour à toute l'équipe et gros bisous à mon chéri. (elle rougit à l'évocation du Teuf ; salut Gourou au fait !)

PCI : Alors Titia, tout d'abord, pourrais-tu nous en dire plus sur ces fameuses révélations. Les lecteurs ignoraient que tu cultivais un tel jardin secret.

Titia : Ce n'est vraiment pas grand-chose (rires). En fait, depuis ma plus tendre enfance, les bijoux ont toujours exercé une véritable fascination, et tout comme d'autres femmes, j'ai su plus tard que le véritable bijou, n'est pas celui qui éclipse la beauté de celle ou de celui qui le porte, mais une pointe de je-ne-sais-quoi qui vous rend étrangement plus attirant. Tout cela, c'est de la séduction. Alors, j'ai décidé de monter ma propre collection, en souhaitant qu'elle porte ma griffe personnelle, et qu'elle reflète une partie de moi-même. Après tout, il faut bien détourner nos hommes de leurs machines.


 


PCI : Effectivement, on sent ton investissement dans ces objets. Mais comment t'est venue cette idée d'allier bagues et touches de clavier ?

Titia : Tu sais, comme toutes les créations, celle-ci est en grande partie due au hasard. Mais si je me souviens bien, c'est un soir où Teuf était au téléphone, et s'énervait contre son interlocuteur [nous avons délibérément choisi de censurer le prénom de Marc ici]. Dans un mouvement de colère il a donné un coup de coude sur son clavier. Etalées sur le carrelage, quelques-unes des touches semblaient me dire quelque chose : B... A... G... U... Mais qu'est-ce que cela pouvait bien signifier ?

J'ai réfléchi à cela longuement, et c'est lorsque d'une réunion des teams de PCI et d'IV que j'ai compris. En voyant le nouveau sourire de David, tout fier de nous montrer qu'on lui avait enlevé ses bagues et le reste de son appareil dentaire (un peu trop tôt à mon avis, d'ailleurs), j'ai tenté quelques bricolages. Et le résultat vous pouvez le voir ici.

   

Ensuite j'ai monté ma propre ligne de design et F@k-Tiss, ma boîte de mode a vu le jour.
par Nicolas.G Publiée le 01/04/2006 à 00:00