Freebox HD : Chronique d'une découverte

Mais passons maintenant au bloc multimédia avec, une fois encore, un bundle complet à détailler :



Ici aussi, on aura droit à une alimentation, mais attention, son connecteur est identique à celui du boîtier ADSL bien que les tensions fournies soit différentes, ne vous trompez donc pas. Ensuite, on dispose de trois antennes pour le MiMo, d'un câble ethernet, ainsi que d'une sortie TV mâle de 8 pins à connecter sur la freebox. Elle aboutit sur une prise peritel mâle ainsi que sur des RCA audio (blanc/rouge).

Boîtier HD : pas d'HDMI dans le bundle, dommage

On regrettera tout de même qu'aucun câble HDMI n'ait été fourni. Un manuel complet sera aussi de la partie avec, une fois encore une fiche détaillée des entrées et sorties et, au dos, l'explication des boutons de la télécommande, ce qui est fort appréciable.

Cette dernière ne peut d'ailleurs que nous faire penser à celle d'une bonne vieille super NES avec ses quatre boutons de couleur, son select et son start ainsi que ses boutons L/R. Cela laisse augurer du jeu, certains parlent de la possibilité de jouer à certains abandonwares via une émulation... ce qui ferait rêver plus d'un geek nostalgique.


Pour le reste, elle est assez massive, plus grande, plus costaud et surtout plus grosse que celle de la v4, elle sera moins maniable, mais sans pour autant devenir inutilisable. De nouveaux boutons ont fait leur apparition comme le bouton "Free" qui correspond à un appui long sur la maison de l'ancienne télécommande. Il fait apparaître les différentes options telles que le Freeplayer, le scan des chaînes TNT, ou encre les bouquets de Canal + et Canal Sat. Enfin, les quatre piles qu'elle nécessite pour son fonctionnement sont fournies, comme c'était déjà le cas auparavant.

Une télécommande de SuperNes pour un poids de Yoshi ?

Le boîtier en lui même est un peu plus imposant que celui destiné à l'ADSL, il est aussi bien plus lourd puisque la balance affiche 1.03 Kg. Rien que ça. Il faut dire que la bête contient un disque dur, ce que nous n'avons pas pu vérifier pour le moment, puisque nous n'avons pas encore pu démonter la bête. Le tout chauffe tout de même puisque nous avons relevé un 43 °C au point le plus chaud, après quelques heures d'utilisation.


En façade, on a un afficheur digital ainsi qu'une LED rouge qui permettra de savoir lorsque la partie TV est éteinte, ou quand l'on presse un bouton de la télécommande. Petit détail qui ravira certains, désormais, cinq boutons sont présents. Ils permettront de changer de chaîne, le volume, mais aussi d'éteindre ou d'allumer la partie TV, sans télécommande. Pratique si celle-ci est temporairement égarée ou tombe en panne.
 
La partie arrière, elle, est tout bonnement une foire à la connectique, mais cela ne veut pas pour autant dire que tout est parfait. Elle est découpée en quatre parties. La première contient le port Ethernet, la prise d'alimentation 9V ainsi que deux prises USB dont on ne connaît pas encore l'utilité.

De la connectique en veux-tu en voilà

Ensuite, on passe aux sorties. Là, on aura droit à du composite, du S-Vidéo de 4 pins, ainsi qu'à la prise estampillée "TV" dont nous avons parlé un peu plus tôt. En fait, ce procédé permet de gagner de la place en évitant de mettre une prise Peritel. Pour la HD, seul l'HDMI sera de la partie. Pas d'YPbPr (en même temps c'est une connectique analogique qui ne supporte pas l'HDCP) ou même de DVI.


Certains pourront le regretter, il faudra ainsi un convertisseur pour ceux qui n'ont qu'une TV équipée de DVI. L'audio, par contre, est bien représenté avec une prise RCA et une S/PDIF. Pour rappel, l'HDMI transporte aussi bien l'audio que la vidéo, pas besoin donc de plus de câbles si vous utilisez cette connectique de votre Freebox à votre TV sans adaptateur.

Nous avons aussi droit à quelques entrées. du RCA (blanc/rouge) pour l'audio et du composite ou du S-Vidéo de 4 pins pour l'audio. Ici, pas de numérique, ceux qui disposent d'un HTPC peuvent le regretter et auraient aussi aimé voir un peu de DVI, à n'en point douter.



Au niveau des Tuners TV, une entrée et une sortie sont prévues, l'un pour connecter l'antenne et l'autre pour la TV. La TNT est supportée par ce Tuner permettant ainsi à la freebox d'avoir TF1 et M6.
par David Legrand Publiée le 16/05/2006 à 00:00