Gigabyte 3D Aurora 570, est-il meilleur ?

Pour notre test du jour, nous avons mis en place les composants suivant au sein du boîtier :

  • Carte mère : DFI Ultra-D (nForce 4)
  • Processeur : Athlon 64 3000+ overclocké à 2500 MHz
  • Mémoire : 2 x 512 Mo PC 4000 A-Data (2.5-3-3-5)
  • Carte graphique : Gigabyte GeForce 6800 GS
  • Disque dur : Maxtor 200 Go, Sata 16 Mo
  • Alimentation : LC Power Scorpio 480 W (modulaire)
  • Refroidissement CPU : Arctic Cooling Freezer 64
  • Pâte thermique : Arctic Silver Céramique

Le logiciel CPU Burn, que nous laisserons tourner pendant quelques heures, nous servira de chauffage pour le processeur et nous indiquera ainsi la température en pleine charge. Après quelques heures d’inactivité, nous obtiendrons la température en Idle.

Pour torturer notre carte graphique, nous lancerons un scan d’artifacts à l’aide de l’utilitaire ATITool, et ce pendant une durée de 2 heures. Le disque dur quant à lui subira une défragmentation complète.

Les relevés CPU seront effectués via le logiciel Mother Board Monitor et confirmés par Speed Fan, un autre utilitaire de monitoring. Les températures de la carte graphique nous seront fournies par ATITool et seront récoltées dans un fichier .log afin d’observer les températures maximales.

Nous avons décidé d’effectuer la même série de tests mais cette fois avec les 3 ventilateurs désactivés pour tester l’impact des ventilateurs sur les températures de différents composants.

 

Commençons l’épreuve de feu avec le processeur que nous avons overclocké à 2,5 GHz (Vcore de 1.66 volt) comme précisé, afin d’obtenir des températures plus élevées et ainsi de voir les capacités de refroidissement du boîtier. D’après les premiers résultats obtenus, nous pouvons dire que le 3D Aurora s’en sort extrêmement bien à l’issue des tests.

À titre informatif, avec le boîtier Mystique de Cooler Master qui équipe toujours cette configuration, les températures oscillent aux alentours de 32°C en utilisation bureautique soit 5° de plus par rapport à l’Aurora 570.

Une fois les ventilateurs désactivés, les températures grimpent en flèche que ce soit en Idle ou en Full ; une hausse de 7° en moyenne est observée.

 

Ici aussi les températures semblent être correctes, voire bonnes puisque notre GeForce 6800 GS n’a pas dépassé les 50°C que ce soit en utilisation bureautique ou intensive, ventilateurs allumés ou éteints...


Nous pouvons constater d’après cette série de graphiques, que c’est notre disque dur qui profite pleinement des 3 ventilateurs et notamment de celui placé en façade.

Ventilateurs allumés, la sonde de notre disque affiche 34°C après quelques heures de défragmentation soit 5° de plus par rapport à la température au repos. Lorsque le boîtier est dépourvu de ventilation, les températures grimpent de 11° en Idle contre 14° en Full !

Nuisances sonores

Montés en 12 Volts, les trois ventilateurs se montrent extrêmement silencieux et performants à la fois malgré leur faible vitesse de rotation qui est de 1000 tours/min selon le manuel. Seuls les ventilateur de notre GeForce 6800 GS et du chipset se faisaient entendre, étant donné que le boîtier était situé à un mètre de l’oreille.

Pour ce qui est du disque dur, il a tendance à vibrer légèrement en lecture/écriture ce qui pourrait être bien dérangeant pour les maniaques du silence. Fort heureusement, nous trouvons de nos jours un bon nombre de racks qui ont pour but de minimiser les vibrations et les nuisances sonores tout en assurant un refroidissement efficace.

par Marat_P Publiée le 11/12/2006 à 11:34