Profession : YouTubeur

image dediée
Internet
Goodies et évènements IRL

Pour engranger plus d'argent encore, un autre moyen est d'utiliser sa notoriété pour vendre des produits divers, et en particulier des t-shirts. Cyprien, encore lui, a fait les choses en grand en créant le site Narmol.fr afin de vendre différents t-shirts, et même une coque iPhone. 

Goodies en tous genres

Il n'est toutefois pas le seul dans ce créneau. Kriss de Languedepub/Minute Papillon a par exemple proposé des t-shirts, en passant d'abord par le célèbre allemand Spreadshirt, avant de passer ensuite par Ateepik, une société française. Spreadshirt compte d'ailleurs d'autres stars de YouTube comme partenaires, dont un certain... PewDiePie, qui propose aussi des polos, des coques iPhone et... des culottes pour femmes, à son nom (enfin son pseudo).

Narmol

Outre les t-shirts et les sponsors, il est aussi possible de louer ses services pour des chaînes de grands groupes. Endemol, société de production bien connue pour ses émissions TV culturelles, a par exemple créé It's Big fin 2012. Et pour faire croître son audience, cette chaîne YouTube n'a pas hésité à appeler plusieurs YouTubeurs renommés, tels Natoo, le Fossoyeur de films ou encore Links The Sun. François Theurel (le Fossoyeur) a même déjà loué ses services pour Canal+. Dans le même ordre d'idée, l'animateur Cauet a créé il y a quelques mois Shaaker en recrutant quelques YouTubeurs s'étant fait un nom sur la plateforme, à l'instar de Losers Land ou encore Tom et Ludo.

Notons aussi que si certains vendent des t-shirts ou encore d'autres produits de ce genre, d'autres exploitent aussi leur succès sur la plateforme de vidéo pour vanter leurs autres talents. L'auteur d'Axolot utilise ainsi sa notoriété pour vendre ses livres, et Chris de Poisson Fécond en a fait de même pour son actuel roman. Outre-Atlantique, Ray William Johnson avait déjà vendu plus d'un million de chansons sur iTunes il y a de cela deux ans et son équivalent en France, Antoine Daniel, répète souvent qu'il travaille sur de la musique.

Organiser de gros évènements, mais sans compétition géante à la clef

Il existe aussi d'autres sources de revenus qui peuvent surprendre. Par exemple, le 6 septembre dernier, Cyprien et Squeezie ont organisé un spectacle au Grand Rex avec Mixicom et Lincom qui gère la partie évènementelle du groupe. Prix des places ? Entre 25,40 euros et 59,50 euros. Mais pourquoi le choix du Grand Rex ? Hasard ou coïncidence, c'est aussi là que se sont déroulés les Zapping Amazing 1 et 2 regroupant quelques stars françaises de YouTube (Norman, Cyprien, Natoo, Mister V, Hugo Tout Seul, etc.), le tout diffusé sur W9, tout du moins pour la seconde édition.

Toutefois, selon Cyprien et Squeezie, aucun euro n'a été reversé dans leur poche pour ce spectacle, l'argent récolté ne servant qu'à payer les frais liés à la salle et l'évènement. On s'inspire donc des évènements autour du jeu vidéo, mais avec un défi : il n'y a ici aucun grand évènement à filmer, juste nos deux compères et des invités. Bilan de l'opération ? Plus d'un millions de vues tout de même selon un communiqué diffusé afin d'annoncer « Un record de France » :

Cyprien Gaming Show

Notez que le Woop', groupe composé notamment de Mister V et Hugo Tout Seul, va encore plus loin en réalisant un spectacle deux fois par semaine au Théatre des feux de la rampe, ceci à partir du 29 septembre.

Mais si les Zapping Amazing n'ont peu eu de suite cette année, W9, avec encore Orangina en sponsor, a décidé d'organiser les Web Comedy Awards, une émission de type César/Oscar mais pour les YouTubeurs. Le spectacle a néanmoins été très critiqué du fait du peu de créateurs présents et de la liste qui ressemblait plus à un groupe d'amis qu'une véritable vitrine pour les YouTubeurs. Antoine Daniel et Kriss de Langue de Pub ont longuement expliqué leurs critiques et les raisons de leur absence. Le fait que de nombreux créateurs soient proches du Studio Bagel (sponsorisé par Orangina à l'époque et donc racheté par Canal+ il y a peu) et Golden Moustache (qui appartient à M6), et que seulement deux ou trois Networks soient représentés, a notamment étonné Kriss.

Enfin, YouTube a récemment annoncé qu'il allait lancer un système de pourboire directement sur la plateforme. Une forme de financement participatif intégré permettant à n'importe quel visiteur d'aider les créateurs. Pour le moment, seule une poignée de YouTubeurs peuvent tester ce système, uniquement dans quatre pays (États-Unis, Australie, Japon et Mexique).

Publiée le 26/09/2014 à 17:05