Messageries mobiles : laquelle choisir ?

L’application Hangouts est proposée par Google et est évidemment connectée à nombre de ses services. Pour ceux qui n’auraient pas suivi l’évolution de la firme, il s’agit ni plus ni moins que du remplaçant de l’ancêtre GTalk. On le retrouve donc dans les services principaux de Google, notamment Google+, avec lequel il peut partager de nombreuses fonctionnalités, Gmail et même Chrome via une extension plutôt pratique.

Notez que depuis Android 4.4, c'est aussi l'application par défaut pour la gestion des SMS et MMS. Les conversations seront par contre séparées contrairement à iMessage, et distinguées par un petit logo.

Une solution très simple, parfois même simpliste 

Hangouts est une application de messagerie qui propose tout simplement de continuer sur un smartphone ou une tablette des conversations commencées dans un navigateur web, via l’un des services de Google. Si vous possédez un compte Gmail, vous pouvez utiliser cette application qui synchronisera automatiquement toutes les conversations déjà commencées. Il s’agit d’un avantage de taille par rapport à des solutions telles que WhatsApp, Viber ou encore Line : puisque le compte Google sert d’identifiant unique, il n’y a pas d’affiliation au numéro de téléphone et on peut donc avoir Hangouts sur autant d’appareils qu’on le souhaite.

hangoutshangoutshangoutshangouts

Hangouts possède des forces et faiblesses bien marquées. Du côté des premières, l’utilisation transparente sur un grand nombre de supports est clairement un avantage de taille. Mais attention, tous les appareils mobiles ne sont pas concernés car seuls Android (évidemment) et iOS sont de la partie. Google s'obstine à ne rien publier sur Windows Phone et BlackBerry ne jouit pas vraiment d’une meilleure position. Notez que dans ce dernier cas, l'application Gtalk toujours présente dans Blackberry World est toujours fonctionnelle... pour l'instant.

Simplicité est ici le maître mot, qu’il s’agisse d’échanger du texte, de la voix ou de la vidéo : tout est fait pour aller le plus directement possible à ces fonctionnalités de base. Cependant, cette simplicité rend parfois l’application simpliste justement. C’est particulièrement le cas au niveau des textes et des conversations de groupe car les options y seront beaucoup moins nombreuses que dans WhatsApp ou Line.

Une partie texte assez faible

On peut donc créer des conversations en tête à tête ou de groupe mais ces discussions ne seront guère enrichies d’autre chose que de photos ou votre position géographique si vous le demandez. Pas question en effet d’envoyer des vidéos, des notes vocales ou encore des contacts. Côté gestion des conversations, Hangouts ne propose pas non plus un luxe de paramètres. On pourra donc ajouter un ou plusieurs participants, désactiver les notifications et l’historique ainsi que bloquer le contact, mais sans plus.

hangoutshangoutshangouts

Il n’est pas question non plus de sortir réellement des sentiers battus : vous êtes là pour communiquer et les possibilités supplémentaires ne sont pas légion. Ainsi, il existe bien un lien évident avec Google+ mais il sera essentiellement exploitable dans un navigateur depuis un ordinateur. Par exemple, les photos échangées avec un contact créent automatiquement un album privé sur Google+, ce qui permet de retrouver une image envoyée plus tôt facilement. Cependant, on aurait aimé que ces possibilités soient offertes au sein de l’application.

La situation est légèrement différente sur la version Android, bien que ce soit le système lui-même qui propose les options et non l’application. Par exemple, si vous avez installé Dropbox ou SkyDrive, vous pourrez aller y chercher directement des photos pour les envoyer à vos contacts.

Des conférences audio et vidéo jusqu'à 10 personnes : un véritable argument

Mais la plus grande force des Hangouts, c’est la possibilité d’y placer des appels audio et vidéo entre utilisateurs. Sur ce terrain, la solution de Google est tout simplement bien meilleure que Skype, notamment grâce à sa simplicité. Il n’est pas question ici de limiter quoi que ce soit à un éventuel compte premium : tous les utilisateurs peuvent créer une conférence vidéo contenant jusqu’à dix participants, là où Skype reste bloqué à deux. En outre, il est possible de rejoindre une conférence déjà en cours, y compris via son smartphone ou sa tablette, un excellent point.

hangouts

Que l'on appelle depuis un ordinateur, un smartphone ou une tablette, les capacités sont à peu près les mêmes. On retrouve ainsi dans tous les cas une fonctionnalité automatique : même si les portraits des participants sont affichés, la vidéo bascule toujours sur la personne en train de parler. Notez que l'on peut court-circuiter cela en sélectionnant un portrait en particulier.

Côté confidentialité, les choses sont plus complexes, comme dans le cas de Facebook. Hangouts est simplement une extension d’un compte aux capacités très larges. Si vous ne souhaitez plus utiliser cette messagerie, il suffira de désinstaller l’application puis d’aller dans Gmail ou Google+ pour indiquer que l’on ne veut plus être contacté par ce biais. La suppression du compte Google ne peut, elle, se faire qu’en ligne dans les paramètres, rubrique « Outil de gestion des données ». Cette section peut d’ailleurs servir à supprimer la partie Google+ sans rien toucher du compte Google lui-même.

par Vincent Hermann Publiée le 22/01/2014 à 18:18