Nexus 7 (2013) : nouvelle reine des tablettes de 7 pouces ?

image dediée
Mobilité
La tablette, son ergonomie

En juillet dernier Google annonçait une nouvelle édition tablette Nexus 7 et dévoilait au passage Android 4.3 (Jelly Bean). Celle-ci compte s'imposer sur le marché des modèles compacts grâce à un design repensé et nettement plus fin mais surtout des caractéristiques techniques revues à la hausse par rapport à la précédente génération. 

Avec ses nombreuses modifications apportées, Google souhaite reprendre la couronne de la meilleure tablette de moins de 9 pouces du moment, et repasser devant l'iPad Mini d'Apple, ainsi que sa multitude de concurrents sous Android (voir notre récapitulatif). Reste maintenant à savoir si c'est effectivement le cas. Peut-on craquer les yeux fermés sur cette Nexus 7 édition 2013 ? Voici notre avis sur la bête. 

Asus Google Nexus 7 2013

Un design extra-fin qui laisse passer la chaleur

Pour ce qui est du design extérieur, plusieurs changements ont été opérés par Google et ASUS. Tout d'abord, la nouvelle venue est plus fine et plus légère que l'ancien modèle : 114 x 200 x 8,65 mm, pour 290 grammes contre 120 x 198,5 x 10,45 mm pour 340 grammes. Le dos en « balle de golf » a disparu pour un revêtement noir mat et entièrement lisse.

Asus Google Nexus 7 2013  Asus Google Nexus 7 2013

Cette finesse a un inconvénient majeur que l'on ressent assez vite, notamment lorsque l'on réalise toute une série de tests de performances : la chaleur dégagée par le SoC de Qualcomm est rapidement perceptible. Il est situé à proximité du capteur photo à l'arrière, ce qui pourra s'avérer gênant lorsqu'on utilise la tablette dans les jeux. Notez que ce constat est applicable à l'ensemble des produits fins lancés ces derniers temps comme le Xperia Z de Sony par exemple. La course à la puissance n'a ainsi pas que des points forts.

Quoi qu'il en soit, les boutons ont gardé leur place, c'est-à-dire à droite lorsque vous tenez la tablette en mode portrait. La prise jack de 3,5 mm passe par contre sur le sommet alors que la prise USB est toujours à la base Rapellons que ce dernier est compatible SlimPort, ce qui veut dire qu'il est possible d'obtenir une sortie HDMI via un adaptateur comme sur le Nexus 4.

Asus Google Nexus 7 2013 Asus Google Nexus 7 2013

Contrairement à la Nexus 7 équipée d'une puce Tegra 3, on ne dispose pas de connecteur spécifique pour pouvoir utiliser une station d'accueil. Il faut dire que vu le manque d'attrait de celle-ci (voir notre test), on peut comprendre qu'ASUS et Google aient souhaité faire l'impasse cette fois.

Au pied de l'écran, on retrouve une LED de notification qui était manquante sur la précédente édition, ce qui est une bonne nouvelle. Cela évitera d'allumer l'écran pour rien lorsque l'ardoise est mise en mode silence par exemple.

Un écran magnifique avec une définition très élevée... mais toujours au format 16:10

L'écran et sa définition de 1920 x 1200 pixels sont vraiment un modèle du genre. Si certains se demandent encore à quoi sert une telle densité (323 DPI), elle rend les textes particulièrement nets, ce qui est particulièrement agréable pour ceux qui vont l'utiliser comme une liseuse. Cet avantage se retrouve aussi dans tout ce qui affiche du texte (navigation sur internet, prise de notes, etc.).

Petit détail à noter : le logo Nexus affiché à l'arrière a pivoté de 90° et il est maintenant affiché au format paysage. De quoi faire une nouvelle fois penser que cette tablette est destinée à être utilisée pour lire des contenus multimédia avant tout ? Sans doute. Il faut dire que le format ne se prête pas trop à autre chose avec un telle orientation.

PC INpact iPad Mini Asus Google Nexus 7 2013

PC INpact sur un iPad Mini puis sur une Nexus 7 2013

La lecture est en effet plus agréable en mode portrait, contrairement à des produits comme l'iPad Mini, certes plus imposant, mais disposant d'une dalle 4:3 qui sera capable d'afficher bien plus de contenu dans des conditions identiques (surtout que l'OS d'Apple n'affiche qu'une légère barre de menu sur le haut de l'appareil).

Cependant, en mode portrait, le constat est très différent puisque comme vous pouvez le voir ci-dessous, notre site est bel et bien affiché dans son intégralité et l'image est bien plus nette sur cette nouvelle mouture. Nous avons comparé les deux générations de Nexus, et il n'y a pas photo, même s'il faudra avoir les yeux près de l'écran pour pouvoir juger de la différence. Mais la dalle est aussi meilleure. Les images sont plus contrastées, les noirs sont mieux rendus et la fidélité des couleurs nous a semblé aussi un cran au dessus de la précédente génération.

PC INpact iPad Mini Asus Google Nexus 7 2013 Asus Google Nexus 7 2012

PC INpact sur un iPad Mini, une Nexus 7 2013 et une Nexus 7 2012

Le seul regret que l'on peut avoir est au final son format 16:10, qui nous semble moins agile pour la navigation sur internet par exemple. Certains apprécieront le fait que cela permette de garder une certaine compacité, d'autres voudraient disposer d'un meilleur confort en toute circonstance... quoi qu'il en soit, ce choix est assumé par Google qui préfère se concentrer sur la partie multimédia avec ses tablettes et laisser le champ libre aux Chromebook pour le reste. Espérons donc que les constructeurs continueront à proposer des produits complémentaires qui peuvent combler ce genre de manque au niveau de l'offre.

Un rendu audio amélioré

La partie audio a été retravaillée aussi en profondeur. En effet, dorénavant on dispose de deux haut-parleurs à gauche et à droite du dos de l'ardoise lorsqu'on l'utilise en mode paysage. Comme beaucoup de fabricants de tablettes, ASUS et Google mettent en avant un partenariat une marque issue du domaine de l'audio. C'est ici Fraunhofer, l'inventeur du format MP3, qui a été retenu avec sa technologie Cingo, qui est censée apporter un meilleur rendu audio et une possibilité de spatialisation (Surround) avec un équipement si léger.

D'après nos premiers essais, le rendu est effectivement meilleur que sur la précédente Nexus 7 et nous avons le droit à une vraie sensation de stéréo, mais cela reste encore assez peu convaincant. On préfère toujours la Kindle Fire HD d'Amazon à ce niveau, celle-ci nous ayant fait une forte impression lors de nos premiers essais. Elle nous semble toujours offrir une meilleure dynamique pour la restitution des aigus et des basses. Il faudra aussi voir ce que cela donne avec un casque audio, ce que nous n'avons pu tester pour l'instant.

Des capteurs photo / vidéo corrects mais sans plus

Le capteur photo / vidéo passe à 5 mégapixels à l'arrière, ce qui permettra de réaliser quelques clichés ou photosphères relativement correctes dès lors que la luminosité ambiante est bonne. En effet, il n'y a pas de flash pour venir soutenir dans le cas contraire. Dommage.

Asus Google Nexus 7 2013 Asus Google Nexus 7 2013

En façade, on a désormais droit à une webcam de 1,2 mégapixel, ce qui sera suffisant pour Skype ou Hangouts par exemple. Du côté de la définition qui peut être enregistrée, le premier monte jusqu'au Full HD, alors que le second est limité à du 720p, ce qui semble assez logique vu la définition maximale du capteur.

Un léger regret est l'interface logicielle proposée par Google : les réglages nous semblent un peu limités. On est loin de ce que proposent les marques comme HTC, Samsung ou Sony par exemple.

Publiée le 28/08/2013 à 08:17