Le VDSL2 arrive, tout ce qu'il faut savoir en dix questions

image dediée
Internet
Qui pourra profiter du VDSL2 et sous quelles conditions ?

Il y a quelques jours, l'ARCEP annonçait qu'un avis favorable était donné pour le déploiement du VDSL2 en France. Cette nouvelle technologie viendra compléter l'ADSL2+ ainsi que le SDSL, et devrait permettre des débits descendants jusqu'à 100 Mb/s, du moins en théorie. À quelques mois du lancement, nous avons décidé de faire le point sur sa prise en charge par les FAI, sur les conditions d'éligibilité ainsi que sur le prix.

VDSL2

1. Le VDSL2 est-il nouveau ?

Comme l'ADSL2+, le VDSL2 est un protocole de transmission de données qui exploite les paires de cuivres de nos lignes téléphoniques. Contrairement à la fibre ou au câble, aucun déploiement supplémentaire n'est donc nécessaire côté client. Cette technologie n'est pas nouvelle puisqu'elle a été mise en place il y a près de cinq ans en Belgique par exemple.

D'ailleurs, le FAI Edpnet propose plusieurs abonnements VDSL, à partir de 35,90 € par mois. L'un d'entre eux, l'Expert, est même annoncé avec un débit descendant pouvant atteindre 100 Mb/s, mais pour un tarif prohibitif puisqu'il est question de... 395 € par mois.

VDSL Edpnet

Le VDSL n'est donc pas nouveau, mais sa mise en place en France aura pris du temps, principalement à cause des tests effectués sur la boucle locale. En effet, comme le précise Catherine Mancini, présidente des comités d'experts cuivre et fibre de l'ARCEP, « il faut s'assurer que lorsqu'on introduit une nouvelle technique, elle ne viendra pas perturber la qualité des services qui sont déjà en place et qui utilisent déjà la boucle locale ». Cela semble donc être le cas, du moins si l'on en croit l'avis donné par le comité en charge du projet.

2. Pour profiter du VDSL2, il faut être proche du NRA, mais est-ce suffisant ?

Tout le monde ne pourra pas profiter du VDSL2 à sa mise en place, loin de là. D'après les estimations de l'ARCEP, seules les lignes à moins de 1 km du NRA (Nœud de Raccordement Abonné) pourront réellement l'exploiter. Mais cette condition n'est pas suffisante et cela dépendra également de votre NRA. En effet, il faut également être dans l'un des deux cas de figure suivants :

  • Disposer d'une ligne en distribution directe (qui ne passe pas par un sous-répartiteur)
  • Être relié à un NRA dit de réaménagement qui date de 2005 ou qui est plus récent
Selon l'ARCEP, sur plus de 31 millions de lignes téléphoniques en France, environ 2 millions sont éligibles (soit 6 % à peine). Sur ces dernières, 10,3 % devraient avoir un débit supérieur à l'ADSL2+ et inférieur à 30 Mb/s, tandis que 6 % seulement devraient dépasser les 30 Mb/s :
 

ARCEP VDSL2ARCEP VDSL2

3. Comment obtenir des informations sur sa ligne et connaitre son éligibilité ?

Alors qu'il est généralement bien difficile de savoir comment sa ligne est reliée au NRA, OVH semble être le seul FAI à mettre en avant des informations détaillées sur ce point. En effet, lorsque vous réalisez un test d'éligibilité, la société roubaisienne précise si le VDSL2 peut techniquement être déployé sur votre ligne. Notez que sur les NRA qu'elle n'a pas dégroupée, elle utilise les équipements de SFR. Il faudra donc vérifier que les informations retournées sont indépendantes du FAI et ne correspondent pas uniquement à la réalité du terrain pour OVH / SFR.

Parfois, sur certaines lignes les chiffres du graphique et ceux annoncés dans la colonne de gauche ne sont pas les mêmes, sans que l'on sache exactement pourquoi. Quoi qu'il en soit, il serait bien que d'autres FAI proposent ce genre d'outils. Espérons que ce sera le cas dans les mois à venir.

OVH Test éligibilité VDSLOVH Test éligibilité VDSL

Deux exemples du test d'éligibilité d'OVH

Notez que vous aurez également accès au type de câblage utilisé ainsi qu'au nombre de paires de cuivres disponibles, ce qui peut être pratique pour agréger plusieurs lignes. Comme le précise Octave Klaba, directeur général d'OVH, à l'instar du SDSL, le VDSL2 gère nativement l'agrégation de liens. Cela permet donc d'utiliser plusieurs lignes afin d'additionner les débits.

4. Les DSLAM dégroupés par les FAI sont-ils parés pour le VDSL2 ? 

Afin d'activer le VDSL2, il faudra que les DSLAM des fournisseurs d'accès prennent en charge cette technologie. OVH fait de nouveau figure de bon élève puisque l'hébergeur a déjà annoncé, à plusieurs reprises, que l'ensemble de ses équipements est d'ores et déjà paré.

Du côté de chez Bouygues Telecom, on se contente de nous annoncer que tous les DSLAM sont compatibles, sans plus de précisions. Orange reste pour sa part relativement vague sur le sujet : « que ce soit pour Orange ou pour les autres opérateurs, il s'agit de moderniser les équipements dans les DSLAM  avec des cartes VDSL ».

Chez Free et SFR, c'est également silence radio sur les équipements compatibles / prêts pour le VDSL2. Dans certains cas, des changements seront donc certainement à prévoir. De notre côté, nous avons pu obtenir la liste des NRA qui participeront à la phase d'expérimentation début juin. Ces derniers sont au nombre de 17 (8 en Dordogne et 9 en Gironde) et ils devraient donc être parés pour le lancement des offres commerciales. Cela devrait également être le cas pour d'autres, mais nous n'avons pas plus de détails à l'heure actuelle.

 Livebox Play OrangeCarte VDSL OVH

À gauche la Livebox Play compatible VDSL2 et à droite une carte VDSL de chez OVH

5. Quid de nos box internet ?

La grande majorité des box internet est d'ores et déjà prête pour le VDSL2. C'est par exemple le cas de la Bbox Sensation de Bouygues Telecom, de la Freebox Révolution de Free, de la Livebox Play d'Orange ainsi que de la dernière version de la Neufbox Evolution de SFR (alias La Box ou NB6) qui porte le nom de NB6V (le V pour VDSL2).

Pour les box des précédentes générations, ce n'est par contre pas le cas. En effet, que ce soit la Bbox, la Freebox HD, la Livebox 2 ou encore la Neufbox V4, aucune n'est compatible avec le VDSL2 et il faudra donc passer sur le modèle plus récent afin de profiter de cette technologie.

par Sébastien Gavois Publiée le 17/05/2013 à 16:26