Visite chez Avast : la communauté au premier plan

Android, décidément mis en avant par Avast, bénéficie d’un soin particulier de la part de l’éditeur. La part de marché croissante du système de Google n’est bien sûr pas étrangère à cet intérêt. Avast estime que sa protection est tout simplement la meilleure sur Android, avec notamment une analyse complète du contenu du téléphone, aussi bien les fichiers APK (applications) que les données personnelles.

 

Un futur tableau de bord en ligne

 

Avast pour Android dispose de sa propre fonction de localisation du téléphone pour le retrouver en cas de perte ou de vol. Dans un futur proche, l’utilisateur pourra se servir de l’antivirus pour déclencher un effacement distant des données personnelles. Si le téléphone est rooté (droits administrateur débloqués), la protection anti-vol peut même être installée dans le système et résister à un retour aux paramètres d’usine (reset).

 

  avast  avast

 

Toute cette partie anti-vol est associée à un portail web, accessible gratuitement par l’utilisateur, mais qui n'arrivera qu'à l'automne. Il servira à trouver le téléphone perdu mais également à configurer les alarmes. On pourra par exemple déclencher à distance une sirène qui ne pourra être arrêtée qu’en éteignant le téléphone. On trouvera en outre un historique des coordonnées, des logs d’activité, un résumé du statut du téléphone et ainsi de suite. Une fonction permettra même de déclencher la caméra du smartphone pour prendre des photos de son environnement.

 

avast

 

La version Android est également équipée d’un inspecteur réseau permettant de vérifier l’activité entrante et sortantes du téléphone, ainsi qu’un pare-feu avec règles personnalisées. Il peut verrouiller les applications séparément du téléphone pour instaurer une barrière supplémentaire (mot de passe ou geste tactile). Notez que ce réglage peut s’appliquer à toutes les applications, ou à certaines seulement. Dans ce dernier cas, on peut choisir un mot de passe différent pour chaque application.

 

avast  avast

 

Dans tous les cas, le portail de contrôle sera basé sur une utilisation personnelle. Nous avons en effet posé la question du cas d’une flotte de smartphones, mais Avast n’a pas construit le produit de cette manière : le rôle de surveillant est attribué à l’utilisateur du téléphone uniquement.

 

Avast pour Android est davantage une suite de sécurité qu’un simple antivirus. Il peut d’ailleurs installer sur le bureau d’Android un widget d’accès rapide à certains réglages.

 

avast

 

La sécurité sur Mac OS X

 

Avast se montre évidemment très clair sur un point : oui, les Mac ont besoin d’un antivirus. L’éditeur note tout de même le changement dans la communication d’Apple sur la sécurité de Mac OS X, ce dernier n’étant plus présenté comme insensible aux virus PC, mais simplement comme « conçu pour être sûr ».

 

L'éditeur apprécie décidément les comparaisons et aime rappeler que les antivirus sur OS X sont pour la plupart très limités dans leurs versions gratuites. L’occasion pour Avast de marteler une fois de plus qu’ils offrent davantage, en l'occurrence une protection récurrente pour les fichiers, une autre pour les mails et enfin une pour le web.

  avast mac

 

D’autres fonctionnalités sont prévues, telles qu’une gestion de la réputation des fichiers ou encore le « streaming » des mises à jour, qui revient finalement à déclencher ces dernières sur un mode push. Il faudra par contre attendre la nouvelle version prévue pour cet automne (sans plus de précision).

 

Windows 8 : un léger flou

 

La visibilité sur Windows 8 est en revanche plus floue. Nous avons en effet demandé si une version spécifique était en développement. Il nous a été répondu qu’une mouture était bien en test pour le prochain système et qu’elle était fonctionnelle. Impossible de savoir cependant s’il s’agissait d’une interface classique ou d’une autre pensée pour Metro.

 

Impossible également de savoir si Avast sera compatible avec le Secure Boot. Ce dernier est pour rappel une fonctionnalité de l’UEFI (remplaçant du BIOS) qui permet de vérifier l'intégrité des éléments de la chaine de démarrage. Dans ce mode de fonctionnement, l’antivirus démarre très tôt. En fait, Avast 7 pour Windows fonctionne déjà de cette manière, mais personne n’a su nous dire si une adaptation serait nécessaire : Secure Boot ne semblait pas vraiment un sujet maîtrisé chez l’éditeur.

par Vincent Hermann Publiée le 02/07/2012 à 12:42