du 08 décembre 2017
Date

Choisir une autre édition

YouTube préparerait un service de musique en ligne avec abonnement

Google dispose déjà d'une telle offre avec Play Music, mais se préparerait à en lancer une nouvelle, en essayant certainement de profiter de la notoriété de YouTube. Selon des sources de Bloomberg, il serait baptisé Remix en interne.

Warner Music Group aurait déjà signé, tandis que les discussions seraient toujours en cours avec Sony Music Entertainment, Universal Music Group et Merlin (pour des indépendants). Ce service proposerait de la musique en streaming (comme Spotify, Deezer, etc.) et des clips vidéo évidemment.

Le lancement est prévu pour mars, toujours selon diverses sources. Rappelons que ce n'est pas la première tentative de YouTube sur ce secteur, loin de là. Il y a ainsi eu Music Key fin 2014, transformé en YouTube Red fin 2015, mais ce dernier est plus axé sur la vidéo que la musique, en plus de ne pas être disponible partout.

Dans tous les cas, Google et YouTube n'ont pas fait d'annonce pour le moment, impossible donc de savoir ce qu'il en sera exactement de cette nouvelle offre, si elle voit bien le jour.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Il avait pris les rênes du groupe (alors Lucky-GoldStar) en 1995. Il l'a fait prospérer, le chiffre d'affaires ayant été multiplié par cinq sous sa présidence (plus de 20 ans).

« En devenant le troisième président de LG à l'âge de 50 ans, Koo a développé trois entreprises clés, dans l'électronique, la chimie et les télécommunications, et a contribué à la compétitivité industrielle et au développement économique national de la Corée du Sud » explique le groupe.

Koo Bon-moo s'est éteint dimanche des suites d'une maladie au cerveau. « Koo Kwang-mo, le fils adoptif de Koo Bon-moo, devrait lui succéder » affirme Reuters, ajoutant que « ce changement ne devrait pas perturber les activités du groupe » selon un analyste.

Copié dans le presse-papier !

Selon des développeurs, Apple bloque désormais les applications utilisant la fonction en Chine. Depuis iOS 10, CallKit permet d'intégrer une application de VoIP à l'interface d'appel du système, pour rendre leur utilisation transparente à l'utilisateur.

Selon un message d'Apple, cité par un développeur, le ministère chinois de l'industrie et des technologies de l'information réclame le retrait de la fonction. Les concepteurs peuvent soit retirer CallKit de leurs applications, soit le désactiver pour la Chine, soit abandonner l'AppStore chinois.

Les suppressions d'applications en Chine ne sont pas rares. L'an dernier, 674 réseaux privés virtuels (VPN) ont disparu de l'AppStore, après cinq ans de restrictions par le gouvernement.

En novembre, le blog GreatFire tançait Apple pour sa décision, se pliant aux lois locales pour opérer dans le pays, alors que le groupe vante régulièrement ses valeurs humanistes.

« Adhérer aux lois locales n'est pas une décision portée par des valeurs. Au contraire, c'est la décision par défaut d'une entreprise sans valeurs. À l'inverse, Apple pourrait tout aussi bien justifier l'absence de censure aux États-Unis en blâmant les lois américaines protégeant la liberté d'expression » jugeait l'auteur du blog.

Copié dans le presse-papier !

La plateforme de streaming vient d'annoncer un accord pluriannuel avec l'ancien couple présidentiel pour des contenus variés.

Il est notamment question de séries, de téléréalité, de documentaires et de reportages. Les contenus seront réalisés par la société Higher Ground Productions, créée pour l'occasion, et accessibles à l'ensemble des clients Netflix à travers le monde.

Le montant de la transaction n'est pas précisé, mais cette opération est sans aucun doute déjà un succès médiatique pour Netflix.

Copié dans le presse-papier !

Après avoir lancé son premier NAS avec six emplacements physiques en septembre dernier (le DS3018xs), le fabricant reprend le même châssis, mais descend d'un cran. Le DS1618+ dispose en effet de six emplacements de 3,5 pouces, mais peut en gérer jusqu'à 16 avec deux unités d'expansion DX517.

Le NAS est animé par un SoC Intel Atom C538 avec 4 Go de mémoire vive (extensibles jusqu'à 32 Go). La connectique comprend quatre ports réseau gigabit, deux USB 3.0 et deux eSATA. Un emplacement PCIe 3.0 x8 est également présent.

Le fabricant annonce des débits maximum de 1,55 Go/s en lecture et de 585 Mo/s en écriture… à condition d'utiliser un port 10 Gb/s proposé en option. La disponibilité est immédiate, mais le prix n'est pas indiqué.

Copié dans le presse-papier !

On sait depuis quelques temps maintenant que le constructeur chinois va renforcer sa présence chez nous, après sa montée en puissance en Espagne.

C'est désormais le grand jour, un premier magasin ouvrant dans le centre de Paris à 17h. Attendez-vous à voir de nombreux médias faire le jeu de la marque (attendue et très communautaire) tout au long de la journée. Un Facebook live se tiendra dès 14h.

Cette boutique devrait reproduire celles déjà en place dans d'autres pays, et permettre d'acheter plus facilement nombres de produits Xiaomi, comme ses smartphones, accessoires et autres solutions réseau (voir notre analyse).