du 14 septembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Lancée il y a plus de trois ans et disponible depuis deux ans en France, cette application s'est enrichie au fil du temps, mais une fonction attendue était toujours aux abonnés absents : choisir individuellement les vidéos et chaînes accessibles aux enfants.

Promise en avril dernier, elle est désormais disponible dans l'application Android et débarquera prochainement sur iOS. Quand cette fonctionnalité est activée, les enfants ne peuvent pas chercher de vidéos par eux-mêmes.

YouTube Kids propose désormais deux choix pour le filtrage des vidéos : Younger (par défaut) et Older. Le premier est pour les plus jeunes, tandis que le second s'adresse aux 8-12 ans, mais c'est aux parents de décider.

Le déploiement a commencé aux États-Unis et il est prévu de l'étendre au reste du monde, sans précision sur le calendrier.

YouTube Kids : des vidéos sélectionnées par les parents, un profil pour les 8-12 ans
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Alors que les Radeon Instinct MI50/MI60 vont bénéficier de puces gravées en 7 nm, on se demande quand de nouveaux modèles grand public seront proposés par le constructeur.

WCCFTech semble penser qu'il faudra attendre la prochaine architecture. Un premier GPU aurait été finalisé, Navi 12, avec 40 groupes d'unités. Nous n'en saurons pas plus sur ses caractéristiques présumées pour le moment.

Cette solution devrait être la première à avoir été entièrement repensée depuis la période Graphics Core Next (GCN) qui est utilisée aussi bien dans les dérivés de Polaris (RTX 400/500) que Vega. Elle pourrait être exploitée comme base pour l'APU de la PlayStation 5.

C'est donc à un GPU de milieu de gamme qu'il faudrait s'attendre dans la première moitié de l'année prochaine, Navi 20 devant ensuite enfoncer le clou. Ces informations correspondent aux feuilles de route dévoilées par AMD dès l'année dernière.

Le constructeur en dira sans doute plus sur le sujet à l'occasion du CES de Las Vegas en janvier prochain.

Copié dans le presse-papier !

Le fabricant ne précise pas la finesse exacte, simplement qu'elle se situe entre 10 et 19 nm. Elle est par contre inférieure à celle des anciennes puces en « 1x » nm.

« La productivité est augmentée de 20 % et la consommation réduite de plus de 15 % par rapport à la génération précédente » affirme le fabricant, qui ajoute que les débits peuvent atteindre 3,2 Gb/s.

SK Hynix prévoit d'étendre sa finesse de gravure 1y nm à d'autres segments comme les ordinateurs personnels et les serveurs.

Copié dans le presse-papier !

Cette histoire fait le tour des réseaux sociaux depuis près de deux semaines : des personnes se sont retrouvées avec leur smartphone bloqué du jour au lendemain.

La cause a rapidement été identifiée : ils ont été blacklistés par Free Mobile car loués mais non restitués à la fin du contrat.

Comme l'explique l'UFC-Que Choisir, tout le monde n'est pas logé à la même enseigne : « Les clients Bouygues et SFR sont les plus chanceux. Dans les jours qui ont suivi ce blacklistage, leur téléphone a été débloqué et ils ont pu l’utiliser comme avant ». Ce n'est par contre pas le cas des abonnés Orange/Sosh et Free Mobile.

Nos confrères ajoutent que « les conditions générales du service de location de mobiles de Free précisent que le téléphone demeure la propriété exclusive de Free et ne peut être ni cédé, ni loué, ni prêté à un tiers par l’utilisateur ».

« Le fait de payer une pénalité pour non-restitution ne vaut pas non plus transfert de propriété. Free reste donc dans tous les cas le propriétaire des mobiles loués et, à ce titre, est fondé à faire ce qu’il veut de ses terminaux, y compris les bloquer, quand bien même cette possibilité n’est pas évoquée dans les CGV », ajoutent-ils.

Les clients lésés doivent donc se retourner vers le vendeur, qu'il s'agisse d'un particulier ou d'un professionnel (des boutiques proposant des produits d'occasion par exemple) : « le consommateur est en droit de demander la nullité de la vente car le vendeur lui a cédé un bien qui ne lui appartenait pas »… à condition qu'il puisse identifier et contacter le vendeur.

Copié dans le presse-papier !

Depuis un peu moins de dix ans et sous l'impulsion de Jack Ma (cofondateur et président d'Alibaba), le 11 novembre est devenu en Asie un jour de promotions dans la veine du Black Friday américain.

Le géant de la vente en ligne Alibaba a fait exploser les compteurs cette année encore : « 1 milliard de dollars (6,9 milliards de yuans) de GMV a été généré via Alipay en 1 minute et 25 secondes », GMV étant l'abréviation de Gross Merchandise Value, soit la valeur totale des commandes réglées via Alipay sur les places de marché grand public d’Alibaba en Chine.

Business Insider explique qu'en 10 minutes Alibaba a dépassé le total des ventes d'Amazon durant son Prime Day en juillet dernier. En à peine plus d'une heure, le seuil des 10 milliards de dollars était franchi.

Dans un tweet, Alibaba affirme qu'il aura fallu 15 heures et 49 minutes pour dépasser son chiffre d'affaires de l'année dernière. Sur la journée du Singles Day, le total atteint 30,8 milliards de dollars, « soit une augmentation de 27 % par rapport à 2017 » affirme le revendeur. C'est néanmoins le taux de croissance le plus bas depuis le lancement des Singles Day, comme l'indique TechCrunch.

Après la seconde édition des French Days (avec une hausse des volumes d'affaires jusqu'à 50 % selon les enseignes), cette période commerciale particulière en Asie fait des émules en France. En plus des importateurs comme Gearbest et Aliexpress, plusieurs revendeurs ont tenté de surfer sur cette vague ce week-end avec des promotions. Pour la troisième année consécutive, Cdiscount répondait présent. Il n'était pas le seul : Nocibé, Rue du Commerce, Sephora, etc.

Pour rappel, les prochains rendez-vous en France sont les Black Friday et Cyber Monday, puis les soldes d'hiver en janvier.

Copié dans le presse-papier !

C'est en tout cas l'information transmise par une source à Reuters, qui ajoute que ce véhicule viendrait se positionner en face des Tesla. Pour rappel, la moins chère (Model 3) est actuellement à 35 000 dollars.

VW prévoirait de produire 200 000 unités de MEB Entry par an, mais aussi 100 000 berlines de taille moyenne : l'I.D.Aero (dont le prix n'est pas précisé). Pour exécuter son plan, le fabricant devrait réaménager trois usines (Emden, Zwickau et Hanovre) en site d'assemblage.

« Ces projets devraient être discutés lors d’une réunion du conseil de surveillance de Volkswagen le 16 novembre » ajoutent nos confrères. Des alliances avec SK Innovation et l'américain Ford pourraient aussi être évoquées.