du 24 octobre 2018
Date

Choisir une autre édition

Après deux ans de batailles judiciaires, Yahoo est parvenu à trouver un accord lui épargnant un procès aux États-Unis pour ses fuites de données géantes survenues en 2013 et 2014, mais dévoilées seulement en 2016.

Pour cesser les poursuites, Yahoo a accepté de payer 50 millions de dollars, à répartir entre les 200 millions d'américains touchés (pour environ 1 milliard de comptes), au titre des dommages subis. Les clients américains de Yahoo peuvent ainsi réclamer chacun 25 dollars par heure de temps consacré à régler des problèmes liés à la fuite de données. Un maximum de 15 heures par personne est autorisé, sur présentation de justificatifs, ou 5 heures en l'absence de preuves. Ce jusqu'à épuisement du fonds.

De plus, les possesseurs d'un compte e-mail payant peuvent réclamer un remboursement de 25 % de leur abonnement, tandis que l'ensemble des clients pourra prétendre à la prise en charge pour deux ans d'un outil de suivi de leur « credit score ».   

Yahoo signe un accord pour mettre fin aux poursuites sur ses fuites de données personnelles
chargement Chargement des commentaires...