C'est via Reedit que la société a mis en ligne les premiers clichés de sa carte, sans préciser ses caractéristiques ou sa date de commercialisation.

Les informations continuent d'être contradictoires sur l'arrivée prochaine de Radeon RX Vega 56/64 personnalisées. ASUS a annoncé une référence, mais se refuse à en dire plus. Certaines photos fuitent, alors qu'AMD nous indique être confiant sur la mise en vente de ces produits d'ici la fin de l'année.

Mais des partenaires évoquent toujours leur refus catégorique de proposer un tel produit. Il faut dire que l'efficacité énergétique de ces GPU, le TDP de base de ces cartes et les mauvais retours enregistrés lors des premiers tests incitent sans doute certains à la prudence.

XFX tease l'arrivée d'une Radeon Vega Custom
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Au début du mois, nous avons dévoilé qu'Amazon proposait un paiement en 4x par carte bancaire, à travers un partenariat avec Cofidis. Un dispositif déjà mis en place par d'autres revendeurs.

Aujourd'hui, c'est à PayPal de sauter le pas. Le géant du paiement a lui aussi misé sur Cofidis pour un servce qui n'est accessible qu'à travers certaines boutiques partenaires. Pour le moment, Micromania et Rue du Commerce (qui appartient à Carrefour, comme Top Achat) sont les deux seuls concernés.

Les conditions d'accès à cette formule de paiement peuvent varier d'un revendeur à l'autre. Le processus est toujours le même, avec un formulaire à remplir en complément des informations du compte PayPal. La réponse de l'organisme de crédit sera instantanée (voir la vidéo de démonstration).

Dans le cadre de cette offre, 15 euros sont offerts chez Micromania pour toute commande d'un minimum de 99 euros passée en 4x avec Cofidis via PayPal avant le 23 novembre. L'avoir sera valable jusqu'au 31 décembre prochain.

Copié dans le presse-papier !

Cette nuit, trois informations sont venues coup sur coup montrer que le modèle de la presse en ligne reste compliqué, même pour des acteurs américains très visibles, qui sont parfois perçus comme des précurseurs.

Ainsi, Mashable qui avait annoncé en grandes pompes son passage à la vidéo et son internationalisation, notamment en France en partenariat avec France 24 et avec le soutien de Google, serait actuellement en vente pour 50 millions selon le Wall Street Journal.

Ziff Davis, géant des médias, serait le repreneur. Récemment la société était encore valorisée à 250 millions de dollars. Cette vente interviendrait après l'impossibilité de finaliser un nouveau tour de table, notamment en raison de mauvais résultats malgré la nouvelle stratégie et les bonnes audiences.

Dans le même temps on apprend que BuzzFeed aurait également prévu d'afficher des résultats moins bons que prévu pour 2017. 50 à 70 millions de dollars manqueraient sur les 350 millions prévus, selon le Wall Street Journal. Certains investisseurs seraient ainsi inquiets des performances du groupe et de l'augmentation des coûts liés à l'investissement dans l'actualité et le contenu, ce qui repousserait l'idée d'une introduction en bourse pour 2018.

Le groupe a néanmoins précisé à Variety que ses audiences sont en hausse, que la diversification des revenus et des contenus continue et qu'il se considère comme prêt à attaquer l'année à venir.

De son côté, OAth vient de licencier 560 personnes selon Digiday. Cela fait suite au rachat par Verizon de certaines activités de Yahoo! qui sont unifiées avec elles d'AOL au sein de cette entité.

Nos confrères précisent que cela ne semble pas toucher une région ou un secteur en particulier. Aucun détail complémentaire n'a été donné. En juin dernier, 2 100 personnes avaient déjà été licenciées, ce qui représentait alors 15 % des effectifs.

Copié dans le presse-papier !

Alors que le lancement était initialement prévu pour le 15 novembre, puis reporté au 16, la mission secrète Zuma (le détail du chargement pour le compte de Northrop Grumman n'est pas précisé) est désormais en attente.

SpaceX ne donne pas vraiment de détail, expliquant simplement qu'elle a décidé « d'examiner de plus près les données issues des récents essais de carénage pour un autre client ».

La société ajoute que, « bien que nous ayons l'opportunité d'un lancement vendredi 17 novembre, nous prendrons le temps nécessaire pour compléter l'examen des données et nous confirmerons une nouvelle date de lancement ».

Copié dans le presse-papier !

Ce matin (tôt), Tesla tenait sa conférence de presse afin de présenter son poids lourd, ainsi qu'une nouvelle voiture électrique capable de passer de 0 à 60 mph (96 km/h) en moins de deux secondes.

Comme prévu, Tesla Semi est un camion électrique... surprenant à plus d'un titre. En effet, à vide il est capable de passer de 0 à 60 mph en 5 secondes, contre 20 secondes avec 36 tonnes de chargement. Le fabricant annonce une autonomie de 800 km sur autoroute.

Le Semi n'a pas de boîte de vitesse (logique pour un véhicule électrique) et dispose d'un système de freinage « régénératif » avec une durée de vie « quasi infinie » ; on demande à voir.

Elon Musk applique un principe qu'il connaît bien : la réutilisation. Ainsi, les moteurs de chaque roue sont ceux de la Model 3, idem pour les poignées de portes et certainement d'autres éléments. Bien évidemment, la cabine de pilotage est bardée d'électronique, avec un Autopilot évidemment.

La production devrait débuter fin 2019. Pas de tarif pour le moment.

De son côté, le Roadster est une nouvelle version de sa voiture de sport électrique. Ses performances sont impressionnantes sur le papier avec près de 1 000 km d'autonomie et une vitesse maximale de 400 km/h… et « ce ne sera que le modèle de base » lâche Elon Musk.

Sa commercialisation est prévue pour 2020 à partir de 200 000 dollars. Les 1 000 premiers exemplaires « Founder Serie » sont proposés à 250 000 dollars pièce.

Dans les deux cas, un système de réservation en ligne est disponible dès à présent.

Copié dans le presse-papier !

Petit à petit, les fonctionnalités de l’application glissent vers la version web, surtout mobile. Sur cette dernière, on peut maintenant prendre une photo ou en sélectionner une dans la photothèque pour l’ajouter à une Story.

L’éditeur n’en parle pas dans son communiqué, mais les Stories sont également consultables sur ordinateur. Notez cependant dans les deux cas qu’il est impossible d’envoyer un message lors de la consultation des Stories, pour la bonne raison que la version web ne gère toujours pas les messages privés.

Autre ajout : la sauvegarde. En bas à droite de chaque photo dans le flux, les utilisateurs ont petit fanion pour mettre le contenu de côté, afin de pouvoir le revisionner plus tard. Là encore, la fonctionnalité apparaît sur mobile et ordinateur.