du 15 février 2018
Date

Choisir une autre édition

L'absence fait partie de ces tares que le système de mise à jour de Windows se coltine depuis bien des années : si un téléchargement échoue, il doit recommencer depuis le début.

La situation est particulièrement pénible dans le cas des mises à jour majeures, comme la Fall Creators Update. Windows Update récupère alors environ 3 Go de données. Si la connexion se coupe, que l'ordinateur s'éteint par manque de batterie ou redémarre à cause du plantage d'un pilote, le téléchargement devra recommencer.

En cas de connexion ADSL poussive, l'utilisateur appréciera bien peu. Le problème est démultiplié pour les membres du programme Insider puisqu'une nouvelle préversion est disponible chaque semaine en moyenne, là encore avec 3 Go environ de téléchargement.

Dona Sarkar, responsable de ce programme, a cependant indiqué à Windows Central que Windows 10 serait bientôt capable de reprendre là où il s'était arrêté. Elle n'a donné aucune date. On peut éventuellement espérer une introduction dans l'actuelle branche de développement Redstone 4, qui débouchera sur la mise à jour 1803.

Selon Sarkar, la décision a été influencée par les retours obtenus via les programmes Insider4Goo Fellowship, notamment d'entrepreneurs locaux en Afrique sur les deux dernières années. La réduction de la taille des mises à jour était déjà une étape, mais la reprise des téléchargements permettrait d'économiser nettement en bande passante, surtout quand la connexion est intermittente.

Windows Update : Microsoft promet la reprise des téléchargements
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

La folie autour des crypto-monnaies a eu un effet assez important sur le secteur des cartes graphiques ces derniers mois. Face à la forte demande les tarifs ont augmenté, certains modèles étaient quasiment introuvables. De quoi placer les revendeurs dans une situation complexe. Certains nous confiaient ainsi garder du stock pour la vente de PC montés « et vendre aussi d'autres composants » plutôt que des cartes seules, même à prix d'or.

Maintenant que les choses se sont calmées, le cours du bitcoin étant sous la barre des 7 000  euros, chacun espère un retour à la normale. NVIDIA, qui avait rapidement exprimé sa volonté de voir ses cartes graphiques surtout réservées aux joueurs, a ainsi mis en place un programme : Made to game.

Les revendeurs ont été contactés il y a une dizaine de jours pour reconstituer les stocks de GeForce 10xx et faire revenir leurs tarifs à une situation antérieure, « avec quelques bons plans, notamment pour les GeForce GTX 1070 » nous confiait récemment un proche du dossier.

Selon nos informations, les négociations ne sont pas de tout repos, chacun cherchant à préserver ses marges, mais la situation pourrait se débloquer d'ici peu. Attendez-vous donc à voir NVIDIA annoncer un retour à la normale des tarifs et les remises pleuvoir sur certaines références. Avec une possible autre manifestation pendant les soldes de juin.

Mais la question est surtout de savoir s'il n'est pas plus intéressant de se préserver pour le lancement de nouvelles GeForce, qui pourraient arriver pendant l'été. Interrogé sur le sujet, NVIDIA s'est refusé à tout commentaire.

Copié dans le presse-papier !

Un collège de la ville d'Hangzou, capitale de la province de Zhejiang en Chine, a installé des caméras capables de repérer les élèves s'endormant, rapporte Reuters. Le pays utilise de plus en plus ce type d'intelligence artificielle pour surveiller des lieux publics, devenant un élément du quotidien dans certaines villes.

Les caméras identifient l'expression du visage, pour déterminer si l'élève lit, écoute ou s'endort. Elles reconnaissent certaines émotions, comme la joie, le dégoût, la peur, la colère ou la confusion. Selon le collège, ce système pourrait améliorer les relations avec les professeurs. Après un mois d'essai, les élèves accepteraient de mieux en mieux cette surveillance, assure l'établissement.

Le système est conçu par Hikvision Digital Technology, l'un des principaux fournisseurs du domaine, qui développe sa propre technologie de reconnaissance faciale.

Copié dans le presse-papier !

Xavier Niel a tenu hier une conférence d'une heure à la rédaction des Échos (groupe LVMH) pour y évoquer ses différents projets,  et sans doute rassurer. Le cours de l'action Iliad a en effet été sanctionné (-17 %) suite à la publication des derniers résultats.

Comme souvent, il a été question de la prochaine Freebox. Cette fois, on a la confirmation qu'il ne s'agira pas d'une Apple TV comme chez Salt ou Canal+, mais bien d'un produit différent. « Avec notre box Free on va amener des services différents de l’Apple TV » a-t-il précisé selon Fabienne Schmitt, responsable du service High-Tech et médias du journal.

Pour rappel, il a déjà été annoncé que cette nouvelle Freebox serait l'occasion d'augmenter les prix. Un choix déjà pratiqué au lancement de la Freebox Révolution qui avait marqué le passage à plus de 30 euros. Aujourd'hui, deux offres sont proposées hors des promotions récurrentes : la Freebox Mini 4K à 29,99 euros par mois et la Freebox Révolution à 39,99 euros par mois, avec TV by Canal Panorama et appels vers les mobiles inclus.

Si la nouvelle gamme doit s'approcher ou même dépasser les 50 euros par mois, il lui faudra donc de solides arguments pour convaincre.

Copié dans le presse-papier !

Le changement est de taille et était attendu de longue date. C'est donc dans moins de quatre mois, avec la version 69 du navigateur, qu'il entrera en vigueur.

Pour rappel, un site avec accès HTTPS est actuellement distingué par un cadenas vert. Dans certains cas, une alerte s'affiche si l'accès n'est pas sécurisé. Dès le 4 septembre, le cadenas sera toujours affiché, mais de manière plus neutre et sans le terme « sécurisé ».

À l'inverse, dès qu'un utilisateur se rendra sur un site avec un accès HTTP simple, le terme « non sécurisé » apparaîtra. Si des informations sont entrées dans un formulaire, le message s'affichera alors en rouge. Cette fonctionnalité entrera en vigueur le 16 octobre avec Chrome 70.

Le mouvement n'est pas spécifique à Chrome. Avec la montée en puissance de l'accès HTTPS via des solutions comme Let's Encrypt, il devrait également se renforcer dans les autres navigateurs d'ici la fin de l'année.

Copié dans le presse-papier !

La semaine dernière, on apprenait que cette application visant à diffuser des jeux en streaming depuis un PC allait être proposée sur les systèmes mobiles d'Apple et Google.

Aujourd'hui, Valve diffuse une première mouture destinée à Android, sous la forme d'une bêta. Elle fonctionne aussi bien sur smartphone que pour les appareils Android TV.

La société recommande tout de même une liaison câblée ou un Wi-Fi performant à 5 GHz pour une expérience  optimale.