du 19 mars 2020
Date

Choisir une autre édition

Windows ML est la brique permettant aux développeurs de réaliser des inférences locales en utilisant soit le processeur, soit les puces spécialisées (GPU notamment) via DirectML. L’ensemble est basé sur le modèle standard ONNX.

Microsoft indique dans un billet de blog qu’une demande récurrente des développeurs est de pouvoir déployer leurs applications sur des versions plus anciennes de Windows, afin de ne pas devoir gérer plusieurs bases de code différentes. Windows ML n’est en effet distribué qu’avec Windows 10 depuis sa mouture 1809.

L’éditeur proposera donc « bientôt » un paquet indépendant pour Windows 8.1 et Windows 10 1709 (et ultérieures). Pour le premier, seule l’inférence CPU sera gérée, tandis que le second pourra exploiter l’accélération par GPU.

En outre, Microsoft a proposé au projet ONNX Runtime sur GitHub son API Windows ML et un intermédiaire d’exécution DirectML, afin que les développeurs puissent choisir dès le départ l’API qui les intéresse. Le code est disponible sous forme de sources (avec instructions de compilation) ou de paquet NuGet préconstruit pour les déploiements CPU.

Windows ML et DirectML seront distribués à des Windows plus anciens
chargement Chargement des commentaires...