du 22 octobre 2018
Date

Choisir une autre édition

Windows 10 October 2018 : des problèmes de données avec les fichiers Zip ?

Microsoft ne semble pas en avoir encore fini avec les problèmes de pertes de données dans son October 2018 Update. Si l’on en croit plusieurs billets dans Reddit, un souci semble exister avec la manière dont le système gère les archives Zip.

Windows supporte le format depuis longtemps, mais la mouture 1809 pourrait avoir un problème spécifique avec le remplacement des fichiers. Selon un commentaire, les conflits de données existantes ne seraient pas remontés à l’utilisateur, le nouveau fichier écrasant l’ancien.

Selon un autre témoignage sur Ask Woody, l’opération peut échouer, là encore sans que l’utilisateur soit averti. D’après un autre, le glisser/déposer vers et depuis une archive Zip serait « cassé », rendant imprévisible le résultat de ces manipulations.

Les commentaires vont dans la même direction, mais plusieurs autres indiquent n’avoir pas rencontré de problème. Il semble bien toutefois que la fonction Zip fasse des siennes, mais Microsoft n’a pas encore répondu.

On ne sait donc pas si cet éventuel souci sera pris en charge dans la révision d’une October 2018 Update qui n’en aurait donc pas encore fini avec les réparations. Notez qu'il s'agit bien ici de la fonction Zip intégrée. Si vous utilisez un programme tiers, la question ne se pose pas.

Rappelons que la mise à jour majeure est actuellement bloquée. Elle a provoqué chez une minorité d’utilisateurs (0,01 %) des pertes de données et autres difficultés. Difficile de faire pire, Microsoft ayant le malheur d'enchaîner deux évolutions problématiques de son système, avec l’érosion de la confiance que cela suppose.

Difficile de vanter les mérites d’un « système en tant que service » si le fonctionnement local impose à ce point sa réalité à l’utilisateur. L’éditeur a un besoin crucial de Windows Update, composant névralgique, et la mécanique des mises à jour d’une fiabilité à toute épreuve.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le régulateur américain commence par proposer deux blocs de 425 MHz dans les 28 GHz, qui seront suivis par sept blocs de 100 MHz dans la bande des 24 GHz. Soit un total de 1,55 GHz de spectre.

Ajit Pai précise qu'il Il faudra ensuite attendre 2019 pour les 37, 39 et 47 GHz. L'ensemble de ces bandes millimétriques sont importantes car elles permettent de disposer d'une grande largeur de spectre et ainsi augmenter la bande passante des réseaux.

Copié dans le presse-papier !

Alors que la concurrence travaille sur des thèmes sombres, Microsoft renouvelle le mode clair de Windows 10.

L’interface est actuellement hybride. Bien que le thème clair soit actif par défaut, le menu Démarrer, la barre des tâches et divers autres éléments restent presque noirs. Quand le thème sombre est activé, les fenêtres suivent alors.

La nouvelle build 18282, disponible dans le canal rapide depuis hier soir, propose un nouveau thème clair. Il s’applique désormais à tous les éléments d’interface, y compris le centre d’action, le clavier virtuel et le reste. Un nouveau fond d’écran est fourni pour l’occasion.

Microsoft évoque des questions de cohérence dans le choix de l’utilisateur et des demandes répétées des testeurs sur des différences plus nettes entre les deux thèmes. La sortie de macOS Mojave (voir notre dossier) et la pression sur les interfaces sombres auront accéléré le mouvement.

La build introduit d’autres nouveautés, notamment un panneau d’impression complètement rénové. S’il était temps que Microsoft s’y penche, le résultat rappellera graphiquement les années 90 à certains, tant le panneau est gris et manque d’élégance.

Windows Update reçoit de son côté deux apports importants. À commencer par une mise en pause des téléchargements plus visible (entre autres fonctions). Les petits liens sous le bouton Rechercher laissent place à de vraies icônes, dont la Pause qui peut être définie pour un nombre de jours, ou jusqu’à une date spécifique. Rappelons que l’édition Familiale n’a pas accès à cette option.

L’autre amélioration concerne les Heures d’activité, décrites désormais comme « intelligentes ». Une fois l’option activée, elles s’ajustent à l’activité détectée sur la machine, l’éditeur se disant conscient que nombre d’utilisateurs commencent plus tôt et/ou finissent plus tard que prévu.

La fonction de capture d’écran, déjà nettement améliorée avec l’October Update (enfin de retour), comble un vide avec le mode fenêtre active. On aimerait cependant, à l’instar d’un macOS, que les différentes capacités soient accessibles via des raccourcis clavier distincts. En l’état, la fonction aura bien du mal à remplacer des outils dédiés tels que ShareX.

Enfin, la préversion 18282 change le comportement de l’ajustement de la luminosité en cas de passage de l’ordinateur sur batterie. Désormais, si l’utilisateur ajuste le niveau quand le secteur est débranché, Windows s’en rappellera les prochaines fois.

On rappellera en dépit de ces nouveautés que le canal rapide est à réserver aux machines de test. Elles comportent souvent des bugs gênants et ne sont pas recommandées pour une utilisation quotidienne.

Beaucoup attendront donc la première préversion du canal lent. Elle mettra sans doute encore un peu de temps à arriver, car la branche 19H1 – qui doit déboucher sur la prochaine évolution majeure au printemps prochain – n’a démarré que depuis un mois environ.

Copié dans le presse-papier !

Dans un billet de blog, DeepMind (une société appartenant à Alphabet) annonce que l'application médicale Streams rejoint le vaisseau mère Google, avec l'idée de la développer au niveau mondial. Pour ce faire, « l'équipe travaillera au sein de Google ». Pour rappel, DeepMind et Google étaient jusqu'à présent deux entités distinctes au sein du groupe Alphabet.

Au Royaume-Uni, ce rapprochement est perçu comme la trahison d'une promesse faite il y a deux ans par Mustafa Suleyman (cofondateur de DeepMind) quand la société travaillait avec le National Health Service, comme l'explique The Guardian.

« DeepMind fonctionne de manière autonome vis-à-vis de Google. Dès le départ, nous avons clairement indiqué que les données des patients ne seraient jamais liées ni associées à des comptes, produits ou services Google », affirmait-il en 2016 sur Medium.

Selon un porte-parole de Google repris par nos confrères, il n'y aurait pas de changement : « toutes les données des patients restent sous le strict contrôle de nos partenaires, à qui incombent les décisions relatives à leur utilisation. Ces données restent soumises à des contrôles d’audit et d’accès stricts. Leur traitement dépend de nos contrats et de la législation sur la protection des données. Le passage à Google n'y change rien ».

Julia Powles, spécialiste en protection de la vie privée, n'est pas du tout du même avis, jugeant ce rapprochement « totalement inacceptable » : « DeepMind a déclaré qu'il ne connecterait jamais Streams à Google. L'ensemble de l'application Streams est désormais un produit Google ! Il s'agit d'un abus de confiance ».

Copié dans le presse-papier !

Lors d'une conférence à Barcelone, Dexter Goei, PDG d'Altice USA, a appelé ses confrères outre-Atlantique à s'intéresser au regroupement entre services fixes et mobile dans les télécoms aux États-Unis.

« Je crois fortement en la convergence fixe-mobile [...] et le marché américain est le seul à ne pas avoir vu une telle consolidation », a-t-il ainsi déclaré. Faut-il y voir une piste quant à d'éventuelles acquisitions du groupe dans le futur, ou un indice sur une participation aux enchères autour des fréquences 5G aux États-Unis ?   

Copié dans le presse-papier !

Après une première bande-annonce en juin dernier, l'histoire de Dumbo l'éléphant volant, revue par Tim Burton, se dévoile davantage dans une nouvelle vidéo.

Un message l'accompagne : « Quand tout semble perdu, le courage peut tout changer ». Près de 80 ans après la version des studios Disney, Dumbo reviendra sur grand écran le 27 mars prochain.