du 04 mai 2018
Date

Choisir une autre édition

Windows 10 April Update : des soucis avec Chrome et certains Alienware

Comme toujours avec les mises à jour majeures de Windows, certaines incompatibilités peuvent apparaître. C’est notamment le cas avec Chrome, qui peut « provoquer » des blocages intermittents du système, rendant l’utilisation pénible.

Microsoft est conscient du problème, qui vient donc bien de Windows 10. Curieusement, ni l’éditeur ni les testeurs du programme Insider ne semblent avoir détecté le souci pendant la phase bêta. Un résultat peut-être dû à la nature aléatoire du souci, loin de survenir chez tout le monde. Il touche également « Hey Cortana ».

En attendant qu’une mise à jour soit distribuée via Windows Update, la seule solution semblant efficace est la combinaison Windows + Ctrl + Maj + B, forçant un réveil de l’écran. Certains ont évoqué la désactivation de l’accélération matérielle dans Chrome, mais la manipulation ne fonctionne pas chez tout le monde.

Un souci plus sérieux touche cependant certains ordinateurs portables Alienware. Les modèles 13 R3, 15 R3, 15 R4, 17 R4 et 17 R5 sont ainsi concernés par un problème d’écran noir en sortant de veille pendant l’installation de l’April Update.

La mise à jour a donc été mise en pause sur ces machines, le temps de trouver une solution. Là encore, Microsoft est au courant du problème et une mise à jour semble en développement, même si aucune date n’est donnée.

Du côté d’Alienware, dans un fil Reddit, un employé de l’entreprise indique que le patch devrait arriver à la fin du mois. Il fournit une solution impliquant une longue série d’étapes, bien que Microsoft ne recommande pas ce type de manipulation.

En attendant, ceux cherchant avant tout à préserver la fiabilité de leur machine devraient attendre que l’April Update se signale d’elle-même dans Windows Update. Microsoft procède par vagues successives et propose normalement la mise à jour quand la machine semble sans souci apparent d’incompatibilité, même si les ratés existent.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

En novembre dernier, le revendeur annonçait Neural TTS (NTTS) ou Neural Text-To-Speech. Basée sur l'intelligence artificielle, elle permet d'avoir « une voix plus naturelle et, en fonction du contexte, permet à Alexa d’adapter également son style de voix ».

Outre-Atlantique, lorsque vous demandez à Alexa quelles sont les dernières nouvelles, l'intelligence artificielle sait désormais « quels mots ou quelles phrases doivent être accentués pour une présentation plus réaliste des informations ».

Des exemples avec différentes voix sont disponibles par ici.

Copié dans le presse-papier !

Comme prévu, le fabricant a présenté hier un zoom optique 10x pour smartphone. Dans la lignée du zoom 5x « sans perte » présenté en 2017, il utilise trois capteurs (dont un grand-angle) et un téléobjectif « couché » couplé à un prisme pour récupérer l'image, comme le rapporte GSM Arena.

La combinaison de l'ensemble donnerait un zoom optique 10x. L'équivalent en 35 mm serait une focale de 15,9 à 159 mm. Pour rappel, le précédent zoom 5x avait été intégré dans des prototypes de smartphones, mais aucun produit commercial n'a été lancé jusqu'à présent.

Le constructeur en profite pour annoncer un capteur d'empreinte sous l'écran 15 fois plus grand que son modèle actuel. Il serait par exemple capable de lire deux empreintes à la fois.

Dans tous les cas, aucun smartphone n'est pour le moment annoncé avec l'une ou l'autre des technologies. Il faudra certainement attendre le MWC de Barcelone pour en apprendre davantage.

Copié dans le presse-papier !

L’éditeur avait prévenu, c’est maintenant chose faite dans la branche de développement 19H1 disponible via le programme Windows Insider. Désormais, le champ de recherche ne s’occupe que de ça, tandis que la fonction Cortana est accessible depuis une icône juste à droite.

Microsoft assure que cette séparation permettra de se concentrer sur la meilleure expérience utilisateur possible pour chacune des deux fonctions. Elle correspond surtout à une volonté de repositionner Cortana en assistant de productivité, plutôt que comme simple assistant vocal. L’éditeur semble penser que la bataille est déjà gagnée par Alexa, Google Assistant et Siri.

Cette nouvelle 18317 inclut d’autres améliorations, dont un processus séparé pour le menu Démarrer, qui gagnera donc en fiabilité. La fonction était jusqu’ici présente dans ShellExperienceHost.exe. Microsoft dit avoir observé pendant ses tests des gains substantiels, notamment en matière de réactivité.

La gestion des polices est également simplifiée dans les nouveaux Paramètres. Les nouvelles peuvent ainsi s’ajouter par glisser/déposer depuis l’Explorateur ou le bureau. L’installation se fait par utilisateur, sans élévation de privilèges. Un bouton spécifique permet au contraire de rendre la police disponible pour les autres comptes de la machine.

Rappelons que la branche 19H1 actuelle doit mener à la prochaine mise à jour majeure de Windows 10. Si Microsoft garde son rythme et sa nomenclature, elle devrait être finalisée en mars pour une distribution en avril, et s’appeler April 2019 Update. On espère que l’éditeur aura résolu ses soucis de qualité, après une année 2018 bien difficile.

Copié dans le presse-papier !

L'annonce a été faite par le spécialiste Troy Hunt sur son blog. Il explique que plus de 12 000 fichiers pour un poids total de 87 Go étaient accessibles sur MEGA.

Il a identifié près de 2,7 milliards lignes contenant des adresses email et des mots de passe, pour environ 1,1 milliard de combinaisons uniques. Ils proviennent de centaines de fuites de données différentes, certaines remontant à près de 20 ans.

Dans le détail, le chercheur décompte plus de 772 millions d'adresses email uniques et 21 millions de mots de passe différents. Bien évidemment, toutes ses informations ont été intégrées dans le service Have I Been Pwned permettant de savoir si son adresse email ressort dans des fuites de données.

Sachez enfin que Collection #1 est le nom de la fuite donnée par Troy Hunt.

Copié dans le presse-papier !

Le service de streaming musical a lancé, fin décembre, une application proposant jusqu’à 30 000 stations, sans publicité supplémentaire. Pour le moment uniquement outre-Manche.

Elle est utilisable sans inscription et, Deezer oblige, permet d’identifier directement les morceaux écoutés. Les chansons aussi présentes dans le catalogue de Deezer peuvent être sauvegardées dans les favoris, à condition de disposer d’un compte.