du 28 juin 2018
Date

Choisir une autre édition

Windows 10 : une tonne de nouveautés dans la build 17704, notamment pour Edge

Comme nous l'avons souligné récemment dans notre dossier, Edge ne manque pas de qualités, mais de fonctions. Le navigateur garde un côté « brut » trahissant sa relative jeunesse.

La nouvelle préversion de Windows 10 gomme en partie ces défauts. Outre certaines petites retouches graphiques (dont un ombrage sur les bords de l’onglet actif), Edge gagne un menu général complètement remanié. Plus clair, il met en avant les fonctions principales.

Le menu s’accompagne de plusieurs autres changements. L’accès aux paramètres divise maintenant les options en plusieurs panneaux thématiques. Il était temps. L’utilisateur peut également choisir les icônes apparaissant à droite de la barre d’adresses : notes, favoris, partage, etc. Il peut même toutes les supprimer.

Autre réglage, attendu celui-là : le blocage des médias. Trois niveaux sont proposés. Par défaut, l’option est sur « Autoriser », les vidéos gardant leur comportement habituel. « Limiter » n’empêche pas la vidéo de démarrer, mais coupe le son. « Bloquer » se passe de commentaire. En sélectionnant ce dernier, Edge prévient que certains sites peuvent mal fonctionner.

La nouvelle build inclut une version nettement remaniée de Skype. Interface revue, se voulant plus efficace, plus grande concentration des informations, accès simplifié aux contacts, réarrangement des participants dans les appels vidéo, prise de captures d’écran, plusieurs thèmes et autres améliorations sont de la partie.

Le Diagnostic Data Viewer est également enrichi. Permettant de visualiser les données télémétriques engrangées par Windows, il adopte une interface un peu plus claire et fournit une nouvelle catégorie pour lire les détails des rapports d’erreurs envoyés par le système.

Parmi les autres améliorations, notons un réglage pour améliorer le confort de visionnage des vidéos en environnement très lumineux, des statistiques sur l’aide à l’utilisateur quand il écrit via le clavier virtuel, l’installation de polices pour les non-administrateurs ou encore une nouvelle colonne dans le gestionnaire des tâches pour afficher le niveau de consommation énergétique d’une application.

Enfin, Windows Defender, renommé Windows Security, dispose d’une nouvelle option pour bloquer les comportements suspicieux., généralisant la technologie Exploit Guard à tous les utilisateurs.

L’utilisateur pourra également activer le dispositif d’accès contrôlé aux dossiers, permettant de surveiller les dossiers principaux (Documents, Images,…) contre les modifications par les malwares. Windows prévient que ce réglage peut entraîner un mauvais fonctionnement de certaines applications, mais que l’interface du centre de sécurité a simplifié l’ajout d’exceptions.

Comme toujours, seuls les testeurs inscrits dans le canal rapide du programme Windows Insider pourront récupérer la nouvelle build. Bien que Microsoft ait évoqué une accélération du canal lent, il n’y a pour l’instant aucune différence avec les précédents cycles de développement.

chargement Chargement des commentaires...