du 07 mai 2018
Date

Choisir une autre édition

WeChat : 500 millions de publications supprimées pour cause de lutte contre les fake news

Un demi-milliard de « posts » supprimés, c’est le bilan actuel de l’offensive de WeChat sur les fake news, sous l’impulsion du gouvernement chinois. WeChat est de loin, dans le pays, le plus gros réseau social.

L’application n’est ainsi pas qu’une messagerie instantanée. Les utilisateurs peuvent publier des statuts, accompagnés de liens, photos, vidéos et autres, à la manière d’un Facebook. C’est dans ces publications que WeChat a sévi, s’attaquant aux publications de type rumeurs, comme les médecines alternatives contre le cancer, les théories sur le 370 de Malaysia Airline et autres.

La question de la censure se pose immanquablement. Dans un pays où l’information est filtrée, la lutte contre les fake news serait un excellent camouflage pour une nouvelle chasse aux sujets polémiques, qui peuvent certes être des fake news, mais également reposer sur des faits.

On ne sait pas par exemple si une publication sur les manifestations de Tian'anmen serait ainsi supprimée dans ce type de nettoyage.

chargement Chargement des commentaires...