du 22 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Wallabag ajoute le support des paywalls, dont celui de Next INpact

Le service wallabag.it, spécialisé dans la sauvegarde et la classification d'articles, vient de passer à la version 2.3 de wallabag, l'outil libre sur lequel il est fondé. La principale nouveauté est le support des paywalls de plusieurs sites comme Arrêt sur images, Mediapart, Le Monde diplomatique et Next INpact. Sont ensuite prévus Alternatives économiques, Le Figaro, Le Monde et The Telegraph.

L'option est accessible dans la barre latérale de la version web, via l'entrée « Accès aux sites ». Il suffit ensuite d'entrer le nom de domaine du média et ses identifiants qui seront stockés par le service. Ils sont « hachés avec une clé » dans la base de données, nous déclare le développeur principal, Nicolas Lœuillet. Les détails de l'implémentation sont consultables ici.

La version 2.3 de wallabag n'est pas encore disponible au téléchargement, l'équipe effectuant les derniers ajustements. Sa publication a neuf mois de retard sur le calendrier prévu, faute de temps des concepteurs. Une première liste des changements est tout de même proposée.

Wallabag.it ajoute aussi un abonnement de soutien à 25 euros par an, en plus de l'annuel à 9 euros et trimestriel à 3 euros.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

« Ni plante, ni animal, ni champignon », il débarquera le 19 octobre, explique le CNRS qui profite de cet « événement » pour publier une interview de l'éthologiste Audrey Dussutour. L'occasion de revenir sur cet « organisme unicellulaire, dépourvu de cerveau et de système nerveux [qui] fascine chercheurs et grand public ».

« C’est la première fois qu’un organisme unicellulaire entre dans un parc zoologique ! Il sera installé dans un vivarium et le public pourra regarder des vidéos où il résout des problèmes. On verra par exemple comment il choisit la nourriture qui lui est la plus profitable », explique la scientifique. 

Et si vous pensiez que c'était forcément petit un blob, détrompez-vous : « Au début de sa vie, il mesure 50 micromètres. Dans de bonnes conditions, sa taille double tous les jours. Des chercheurs se sont même amusés à obtenir un blob de 10 mètres carrés, enregistré au livre des records. C’est lié à son mode de reproduction : ce n’est pas la cellule qui se divise, mais uniquement le noyau ».

Le parc zoologique de Paris a mis en ligne une vidéo sur cette nouvelle espèce qui débarque.

Copié dans le presse-papier !

Quasiment un an jour pour jour après l'annonce de son service, Microsoft ouvre doucement les vannes, tandis que d'autres invitations suivront au cours des prochaines semaines. L'annonce a été faite par Phil Spencer sur Twitter.

Rien de surprenant puisque la date avait déjà été annoncée il y a quelques semaines. Par contre, seuls les utilisateurs aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Corée sont pour le moment concernés.

Copié dans le presse-papier !

Dans un peu moins d'un mois, la plateforme de streaming sera lancée aux États-Unis, au Canada et aux Pays-Bas pour 6,99 dollars ou euros par mois. Une partie des titres avait été dévoilée, mais la société s'est énervée hier sur son compte Twitter.

Pendant plusieurs heures, elle a listé l'ensemble des contenus qui seront disponibles. Pour rappel, en plus des dessins animés et films Disney, la société dispose des licences Pixar, Marvel, Star Wars et National Geographic ; excusez du peu.

Si vous n'avez pas envie de lire l'intégralité des tweets, Disney a également publié une vidéo avec des extraits des contenus disponibles le 12 novembre. On commence en 1937 avec Blanche-Neige et les Sept Nains pour finir avec The Mandalorian en 2019. Si vous comptez la regarder, libérez-vous du temps : elle dure plus de 3h.

Copié dans le presse-papier !

Ce projet consiste à utiliser deux fuselages d'avion et pas moins de six moteurs avec des fusées que l'on peut installer au milieu. Celles-ci sont ensuite larguées en vol pour rejoindre l'espace. Une idée dans la même veine que Virgin Galactic.

Paul Allen, cofondateur de Microsoft, était à l'origine de ce projet. Suite à son décès mi-octobre 2018, l'avenir de la société était incertain. Elle a tout de même réussi un vol historique pendant plus de 2h en avril 2019, mais certains prévoyaient que Stratolaunch allait mettre la clé sous la porte.

Ce n'est finalement pas le cas et un repreneur a été trouvé : « Stratolaunch a changé de propriétaire et poursuit ses activités », explique la société dans un bref communiqué. Le nom du nouveau propriétaire n'est pas précisé.

Copié dans le presse-papier !

Comme chaque année à la même époque, l’association française de sensibilisation du grand public aux libertés numériques lance une campagne de récolte de dons, principale source de revenus.

Dans un billet de blog, elle revient sur les annonces récentes autour des arrêts de services lancés dans le sillage de « Dégooglisons Internet ». Elle revient également sur l’aspect trompeur de l’action : « dégoogliser » ne suffit pas, car même si Google devait disparaître, d’autres prendraient rapidement sa place.

Entre aujourd’hui et le 31 décembre, Framasoft publiera une fois par semaine un compte-rendu des actions entreprises dans le cadre de la campagne Contributopia, afin que les utilisateurs se rendent mieux compte du travail effectué par l’association, et pourquoi elle mettra fin à la majorité de ses propres services (tout en gardant les plus populaires).

La version bêta de Mobilizon devrait également être lancée aujourd’hui. À noter que PeerTube 2.0 n’est plus très loin non plus.