du 20 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Visual Studio 15.9 supporte ARM64, MSIX et Step Back pour C++

Nouvelle révision pour Visual Studio 2017, qui passe en version 15.9. Comme on le savait déjà, elle apporte déjà le support de la compilation ARM64, promettant de meilleures performances aux applications qui en profiteront sur Windows pour ARM.

Parmi les autres apports, commençons par le Step Back pour C++, via IntelliTrace. Visual Studio prend des instantanés à intervalles réguliers de la pile d’une application en cours d’exécution. Le développeur peut ainsi examiner l’état de la pile à un instant T, puis reculer ou avancer dans le temps pour examiner les appels, variables et autres.

On trouve également le support de Windows 10 October 2018 Update, la possibilité de créer des paquets MSIX, plus d’options pour XAML Designer pendant la conception des applications UWP, ou encore la compatibilité avec SharePoint 2019.

Deux nouveautés périphériques sont à noter. D’une part, l’utilisation pour .NET Core de la dernière révision stable par défaut du SDK associé, plutôt que la dernière version, stable ou non.

D’autre part, la possibilité à la fin d’une installation de Visual Studio (Community, Professional ou Enterprise) d’exporter la configuration utilisée sur l’installeur vers un fichier .vsconfig. Ce dernier pourra alors servir à lancer d’autres installations sur un parc, ou envoyé à des développeurs.  

Enfin, Microsoft annonce que cette version 15.9 sera la dernière révision mineure pour Visual Studio 2017. Des mises à jour correctives sont bien prévues (la 15.9.1 est en développement), mais il faudra attendre Visual Studio 2019 (et ses changements graphiques) pour les prochaines nouveautés.

Comme d'habitude, la version 15.9 se télécharger et s'installe depuis le menu intégré à Visual Studio. On peut récupérer la dernière version de l'IDE depuis cette page.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

La déclaration a été faite par Marc Allera, directeur général de la société, à Pocket-Lint. Le dirigeant reste vague sur les détails techniques et commerciaux.

« Pour une meilleure expérience et plus de débit – ce que la 5G offrira – je pense que les consommateurs seront prêts à payer quelques livres de plus », affirme le dirigeant. Attendons maintenant de voir comment se positionneront ses concurrents.

Copié dans le presse-papier !

Firefox 66, actuellement en bêta, propose une série d’améliorations pour les extensions, dont de meilleures performances.

C’est particulièrement vrai pour celles devant régulièrement apporter de petites modifications dans de larges structures, comme le font les bloqueurs de publicités. Solution de Mozilla : se débarrasser des fichiers JSON au profit du standard IndexedDB.

Les développeurs n’ont rien à faire, Firefox basculant automatiquement de l’un vers l’autre dès qu’une extension fait appel à l’API storage.local(). Selon Mozilla, la hausse des performances est nette, permettant dans la foulée une baisse de la consommation en RAM.

Ce changement s’accompagne d’autres petites améliorations et corrections de bugs, comme une réduction supplémentaire de la mémoire consommée au changement d’objets depuis le stockage, des demandes de permissions plus cohérentes ou encore la suppression de l’alerte quand une extension a défini la propriété background.persistent sur true.

Firefox 66 n’arrivera que dans un mois, mais on peut comme d’habitude récupérer la bêta depuis le site dédié, avec l’habituel avertissement : des problèmes peuvent survenir, même si les préversions de Firefox sont souvent stables.

Copié dans le presse-papier !

Cette information a été confirmée par la plateforme de streaming à Deadline et n'est pas franchement une surprise. Au cours des derniers mois, les fins de Luke Cage, d'Iron Fist et de Daredevil ont été annoncées par Netflix. La troisième saison de Jessica Jones devrait être diffusée comme prévu.

Ces annulations en série arrivent alors que Disney (propriétaire des droits Marvel) va lancer son propre service de streaming. Rien ne dit que les personnages de The Defenders reviendront sur Disney+, mais certains indices le laissent penser.

Copié dans le presse-papier !

Le ministre de l'Économie a fait cette déclaration en inaugurant un centre de données de la société américaine Equinix en région parisienne (son huitième en France). Il accueille des serveurs pour la SNCF et Docapost (La Poste), mais aussi pour des géants américains dont le nom n'est pas précisé.

« Aujourd'hui, nous sommes les quatrièmes derrière l'Allemagne, le Royaume-Uni et les Pays-Bas », affirme Bruno Le Maire. Il met en avant la récente division par deux de la taxe sur la consommation d’électricité pour les datacenters français et la qualité des réseaux de télécommunication. Pour rappel, le ministre a également largement poussé la taxe sur les géants du Net.

Pour Bruno Le Maire, « l'installation sur le territoire national de datacenters est une nécessité pour accélérer l'accès des entreprises aux outils de la transformation numérique et un enjeu de souveraineté pour maintenir sur le territoire national les données sensibles des entreprises »… mais celles-ci sont généralement dupliquées sur plusieurs datacenters à travers le monde, au moins pour les géants américains.

Quoi qu'il en soit, aucun chiffre concret n'est avancé par le ministre ni aucun plan d'action autre que celui déjà adopté par les députés sur la taxe sur la consommation d’électricité.

Copié dans le presse-papier !

Le fabricant a confirmé cette information à deux de nos confrères : Forbes et CNet.com. Il emboîte ainsi le pas à Oppo qui avait fait une déclaration similaire il y a un peu moins d'un an.

Aucune raison officielle n'est précisée. Il pourrait s'agir d'une accumulation de petites choses, notamment la baisse des ventes physiques (et la faible part de marché du Blu-Ray face au DVD) combinée au fait que le HDR10+ poussé par Samsung ne donne pas les résultats escomptés face au Dolby Vision.

Pour le moment, rien n'est confirmé concernant le reste du monde.